Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Après les Assises des Déchets il y a un peu moins d'un mois, Nantes n'en finit plus de voir la vie en vert. Avec la région des Pays de la Loire, elle est à l'initiative de la Greenweek, qui se déroulera du 19 au 23 octobre prochain. Durant cette semaine, une soixantaine d'événements dédiés aux enjeux de l'économie et de la croissance verte seront programmés.

    Notre enfance en Pays de la Loire, ép. 2/4

    Guerre 39-45 : libéré, l'Ouest se retrousse les manches

    Cinq ans après le début de la guerre (lire le premier épisode), l'horreur s'achève enfin. En Pays de la Loire, les Américains libèrent d'abord Laval, puis Le Mans, Angers, Nantes et la Vendée. Mais l’allégresse de la libération laisse vite place à la volonté de rebâtir les villes et de relancer les institutions. Deuxième extrait de Notre enfance en Pays de la Loire, de Pierre Pinta.

    Venu au monde au Mans le 17 avril 1985 et sorti de la Coupe Davis vendredi 21 novembre dernier par un Suisse puis par son avant-bras, le tennisman membre de l'équipe de France de Coupe Davis depuis 2008, Jo-Wilfried Tsonga, est considéré comme un des meilleurs joueurs français de sa génération.

    Elles n'ont rien à envier à celles de Provence : les Cigales* de Bretagne et des Pays de la Loire permettent de filer un sérieux coup de pouce aux porteurs de projets. Elles iront à leur rencontre dans le cadre de l'opération "Cigales cherchent fourmis" le  vendredi 7 novembre, pendant la Semaine de la finance solidaire, dans plusieurs villes de l'Ouest.

    Clap de fin pour le Hyblab 2014. Pendant près d'un mois, huit étudiants d'écoles de communication, de graphisme et d'informatique* ont mis le nez dans les chiffres de l'Open Data. Sous la houlette de Terri(s)toires et de leurs professeurs, ils ont cherché à savoir si l'Ouest était toujours en tête de peloton en réalisant un petit tour de France des données. Résultats concluants, Bretagne et Pays de la Loire conservent le maillot jaune. Rennes, Angers, Nantes, Le Mans et Brest continuent d'ouvrir leurs données à vitesse grand V. Mais ces villes ne doivent pas relâcher leurs efforts, car Lyon possède à titre individuel un ratio données / habitants déjà plus élevé. Strasbourg et Paris ne sont également plus très loin. Découvrez la dataviz du projet.

    Le département de la Sarthe cherche à promouvoir son territoire aux yeux des entrepreneurs, et plus particulièrement auprès des Parisiens. Avec l'opération Sarthe me up, deux aspects sont mis en avant : le cadre économique performant et la qualité de vie. Pour illustrer cette réalité, une douzaine d'entrepreneurs installés sur le territoire ont accepté de témoigner en faveur du dispositif.

    Dans le cadre du feuilleton consacré au livre Certifié(e)s hip-hop, zoom sur les Manceaux de Bionicologists. Le beatbox est une discipline à part entière du hip-hop. Difficile mais passionnante, elle consiste à produire des sons, des rythmiques ou des bruits et même à imiter des instruments avec sa bouche. Les Bionicologists font partie des plus doués des Pays de la Loire. Retour sur leur parcours étonnant.

    Peut-être que l'on ne veut pas jeter sa cafetière, même si elle n'est plus à la mode. Peut-être bien qu'on nous fait rêver avec des photos du bout du monde alors que la beauté est là, toute proche. Peut-être même que l'on pourrait s'attacher à mieux consommer et s'intéresser aux actualités de notre ville en allant au cinéma. Le tout en payant avec une monnaie locale ! C'est la revue de presse des possibles. La revue de presse des idées qui fusent et qui n'en restent pas au stade de germe. Et qui poussent à côté de chez vous !

    Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

    Le muguet porte bonheur, dit-on, malgré les angoisses récurrentes qu’il suscite chaque année aux maraîchers avant sa récolte (sera-t-il tardif ou précoce pour le 1er mai ? Rapportera-t-il encore 32 millions d’euros ? Permettra-t-il l’embauche d’assez de saisonniers à 8 € brut de l’heure ? Des Kazakhs, des Rwandais ou des Tchétchènes viendront-ils le cueillir avant d’être expulsés ? Allons-nous interdire aux particuliers, aux associations et aux gens du voyage de se faire un peu d’argent pour l’occasion* ? Aussi cette chronique va-t-elle adresser des brins de bonheur aux… plus beaux couacs du printemps enfin naissant.

    Avec le Mois de l'ESS, la Semaine de la finance solidaire et la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées, cette fin d'année rime avec solidarité. D'autant que l'été déjà passé, les températures s'effondrent et les associations se mobilisent pour les sans-abris... Côté insolite, deux portraits de vieux briscards réchauffent l'ambiance.

     

    Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

    Récolte du 9 novembre 2012.

    Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

     

    Agenda de sorties "intelligentes", lieux de rencontre collaboratifs, camping écolo, visite parfumée et troglodytique, et même culture de fleurs de safran... les bonnes idées éclosent toute l'année à l'Ouest.

    Récolte du 09 août 2012.

    (Revue de presse)

    Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

    Récolte du 29 juin 2012.

     

    On le sait bien dorénavant, les TIC recèlent des Trésors d'interactions et de collectif. C'est ce que démontre chaque jour TV Rezé, et encore une fois dans son reportage sur l'opération "Fais-ta-TV" du quartier Malakoff de Nantes. Une logique d'échange qu'exploitent aussi les gagnants de l'appel à projets nantais sur l'Open Data présentés par EntrepreNantes.

    (Revue de presse)

    Le web aussi est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

    Récolte du 14 juin 2012.

     

    Hommage appuyé à Jet Fm et à Pascal Massiot pour la superbe émission "Comment vont les fourmis ?", dont la dernière de la saison était consacrée au tourisme solidaire. Aux fourmis ouvrières, il faut aussi associer, pourquoi pas !, les dromadaires dénichés par Radio Prévert dans le Sud-Sarthe.

    (Revue de presse)

    Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

    Récolte du 30 mai 2012.


    Nos partenaires ont de l'imagination et des projets créatifs à revendre, et ils témoignent de pratiques tout aussi innovantes sur leurs territoires.

    le mansOn ne chantera jamais assez le mérite, sinon le courage, qu’expose ici le rédacteur de ces lignes. Devoir éplucher, sourcils froncés, les faits divers et autres nouvelles absurdes de la région pour tenter de faire rire de presque tout à partir de pas grand-chose est une épreuve que l’on peut qualifier d’épique. Entre les drames de la misère ou de l’alcool, la délinquance précoce ou tardive, la folie et la barbarie, les escroqueries et polissonneries, les accidents stupides, les institutions et administrations kafkaïennes… la tentation serait grande de se faire verser ses cachets de plumitif, forcément, en gélules antidépressives.

    Le collectif des Vers luisants

    Eh, Voltaire, t’éteindras les lumières !

    Du silex aux leds, sans oublier la bougie, Dieu ou Voltaire, la quête de la lumière côtoie l’histoire humaine. Un siècle officialisa même la lutte menée par quelques phares de la pensée d’alors contre l’obscurantisme. La flamme de ces Lumières-là tente depuis d’éclairer nos esprits, mais avec un inégal succès. Alors, l’ampoule est venue se substituer à l’existentielle flamme. Pour qu’au moins nos yeux voient. Bingo ! La lutte contre l’obscurité était gagnée ! Tellement, que la nuit, dans nos villes électriquement illuminées, il fait désormais sombre… comme en plein jour ! Jusqu’à la déraison. Aussi sont-ils quelques-uns, comme les Vers luisants, au Mans, à rallumer cette petite flamme. Celle de la lutte. Non violente, s’entend. Pour, entre autres, réduire les coûts. Ceux que la pollution lumineuse mancelle génère notamment par d’inutiles éclairages nocturnes.

    Tartempion - les mobiles et les bébés - Terri(s)toiresMon cher Tartempion,

    Je  sais que tu es un ancien bébé. C'est une étape importante, conviens-en. J'ai aussi ça dans mon CV. Nous sommes d'ailleurs nombreux dans ce cas-là. Si je t'en parle, c'est qu'il faut que tu interviennes en haut lieu.

    lettre à TartempionMon cher Tartempion,

    Depuis le temps qu'on se connaît, il me semble qu'on peut tout se dire. Cette fois, si je t'interpelle, c'est qu'il y a péril en la démesure, parce que là, trop c'est trop, comme disent les Tropéziens. Je veux te parler des dangers de la rue, qui sont comme qui dirait menacés d'extinction.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 2