"Le jour est venu et il fallait que cette vérité fût dite", a déclaré François Hollande. Le samedi 29 octobre, le président de la République était à Montreuil-Bellay (49) à l’occasion de la commémoration de la fermeture définitive des camps d’internement de nomades. Soixante-dix ans après, "la République reconnaît la souffrance des nomades qui ont été internés et admet que sa responsabilité est grande dans ce drame". Une souffrance qui, d’ailleurs, n’a pas débuté avec la création des camps comme celui de Montreuil-Bellay ou celui de Moisdon-la-Rivière (44), car dès la fin 1939 – avant donc le régime de Vichy – les populations nomades ont été visées par des mesures de privation de liberté.

Nantais, musicien, traducteur…

Patrick Couton a plus d'une corde à son harp

À l'approche de la Fête de la musique, Terri(s)toires a poussé la porte de Patrick Couton, musicien nantais qui a dressé des ponts entre l'accordéon, la flûte, la guitare, l'autoharp, le banjo ; entre le swing, l'old time, le folk, la chanson française ; entre la France et les États-Unis. Yes he can!