Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Cela fait plus de dix ans que Teto joue de la musique autochtone de Colombie. Il mène plusieurs groupes autour de la musique indigène, dont Side Steppers, Mucho Indio et Hombre de Barro, qui jouent régulièrement en public à Bogotá. (Dixième épisode du feuilleton Chomlaik).

    Folles journées, ép. 2/4

    Zénith

    Lorsqu'on est arrivé à deux doigts des étoiles, que la chute est longue… Dans cette nouvelle d'Hervé Huguen, deuxième extrait du recueil Folles journées des Romanciers nantais, le narrateur revient sur les lieux de sa plus grande désillusion : le Zénith de Nantes, fabrique à rêves pour jeunes musiciens.

    Pour les 40 ans du mouvement punk, Stereolux organise plusieurs événements à Nantes : concerts, exposition, conférences, projections de films… "Une non célébration foutraque et décalée" à savourer du 23 au 30 mars.

    Folles journées, ép. 1/4

    C'est quoi, cette mélodie ?

    Premier extrait du recueil Folles journées des Romanciers nantais. Dans cette nouvelle de Jean Duby, une magnifique et mystérieuse mélodie obsède tellement le narrateur… qu'elle va changer le cours de sa vie !

    Le Dub Camp a trouvé un nouveau terrain de jeu… à Joué-sur-Erdre ! Né en 2014 au Pellerin près du canal de la Martinière, ce festival de reggae dub avait dû s'installer temporairement à Carquefou l'an passé. Cette année, il retrouve ses racines aquatiques et naturelles puisqu'il fera désormais son nid sur les rives du magnifique lac de Vioreau.

    Diego Maldonado, musicien et producteur, cumule les casquettes (voir encadré). En plus de produire sa propre musique, il accompagne le développement du groupe Rancho Aparte dont le chanteur et leader est Enrico Manute. Le groupe joue de la chirimia, une forme de musique traditionnelle de la région colombienne Chocó. (Huitième épisode du feuilleton Chomlaik).

    Périclès Vargas, que ses amis appellent Felo, a 70 ans. Il dirige la seule école de musique de Luperon, installée à son domicile. Né dans ce village de la côte Nord de la République Dominicaine, il y a toujours vécu. Il a commencé à apprendre la musique à l'âge de 10 ans dans une petite école soutenue par la municipalité et a étudié la guitare, les percussions et d'autres instruments utilisés par les groupes de musique locaux. Felo a ensuite poursuivi son apprentissage au conservatoire, mais aussi grâce à sa curiosité. Lorsqu'il lui a fallu gagner sa vie, il a commencé à jouer ici et là. Il est désormais le professeur de musique attitré de son village natal. (Septième épisode du feuilleton Chomlaik).

    Depuis 1998, les associations d’Icroacoa organisent concerts et autres événements culturels dans la commune vendéenne de Montaigu. Elles sont aujourd’hui 25 à se réunir régulièrement dans la petite salle du Zinor, QG de ce collectif à la fois underground et ouvert grand sur l’extérieur.

    Depuis 2008, Joël Jacota est président du Groupement pour la culture et le carnaval en région Pointoise (autour de la ville principale, Pointe-à-Pitre). Le collectif organise le carnaval de l’ile de Guadeloupe sur une période variant chaque année, entre janvier et mars. (Sixième épisode du feuilleton Chomlaik).

    Jenifer Solidade chante la morna depuis l'enfance. Elle est aujourd'hui chanteuse professionnelle à Mindelo, sur l'île São Vicente de l'archipel du Cap-Vert. En 2011, elle est partie à Lisbonne, au Portugal, pour suivre des cours de technique vocale. Son premier album, Um Click, est sorti en 2015. (Cinquième épisode du feuilleton Chomlaik).

    Diana a grandi dans l'archipel des Açores puis est allée en métropole pour étudier le droit. Avocate en formation, elle est aussi chanteuse de fado sur son temps libre. Renata a découvert le fado lorsqu'elle vivait en Pologne, et elle a décidé de s'installer au Portugal en 2014 pour apprendre la langue et devenir chanteuse de fado. Elle pratique aussi les arts plastiques et a notamment réalisé des collages sur le fado (voir galerie). Le fado est une musique traditionnelle portugaise mélancolique, reconnue par l'Unesco en tant que patrimoine immatériel de l'humanité. (Quatrième épisode du feuilleton Chomlaik).

    On se souvient des concerts au fond de la piscine du Fouloir (Saint-Herblain), de ce qu’a été POL’n avant de s’institutionnaliser. On imagine ce que pourraient devenir les Ateliers Bitche (Nantes), peut-être expulsés. Sur le fertile terreau culturel nantais, les lieux alternatifs poussent en bordure. Dernier à sortir de terre malgré tout, L'Atelier du Dahu, au pied de la butte Sainte-Anne depuis un an et demi, à défaut d’être à flanc de montagne.

    Un festival prometteur vient de se monter dans la petite commune de Juigné-sur-Sarthe. Les 2 et 3 juillet, la première édition de Jazz-in-Juigné regroupera quelques pointures du jazz, mais aussi du funk, du blues ou de la salsa.

    Yeshi a quitté le Tibet lorsqu'il était jeune pour aller étudier en Inde. En février 2013, depuis Dharamsala (Inde), il a créé Tibet World qui est devenue une organisation reconnue. Cette plateforme participative favorise les rencontres entre le Tibet et le reste du monde. L'objectif est d'encourager les échanges culturels, de préserver la culture tibétaine, de scolariser les réfugiés tibétains et de les accompagner vers l'autonomie. Chaque semaine, l'organisation accueille aussi des spectacles folkloriques avec de la musique, de la danse et des contes. (troisième épisode du feuilleton Chomlaik)

    Timbre FM, c'est une radio locale basée à Augan dans le Morbihan. Portée par des militants associatifs pas si timbrés que ça, elle donne la parole aux habitants, propose des émissions pour tous les âges, et de la musique qui va faire du bien à votre auto-radio si vous passez du côté de Ploërmel. Sinon, la radio est aussi accessible sur le web.

    Requiem à quatre mains, ép. 4/4

    De la musique avant toute chose

    Dernier extrait de Requiem à quatre mains, de Roger Coupannec. Après le meurtre d'Augustin Donnet Du Vallon au Pouliguen, un général se fait kidnapper à Herbignac. Mais cette fois-ci, Rosamonde Villebois, grand-mère à la langue bien pendue, adepte de la cueillette de champignons et du pipi dans les bois, a tout vu…

    Arn a grandi à Phnom Penh à l'époque du règne des Khmers rouges. Enfant, il a connu les camps de travaux forcés, puis a été obligé de devenir soldat. À son adolescence, il a été adopté par le révérend Peter Pond et s'est exilé aux États-Unis. Après ses études, il est revenu au Cambodge en se fixant la mission de retrouver l'héritage de sa famille, qui était impliquée dans l'opéra cambodgien, son ancien professeur de musique et les stars de son enfance. Ce voyage a donné naissance à une ONG locale, Cambodian Living Arts. Arn vit désormais en périphérie de Phnom Penh et continue de s'impliquer dans différents projets visant à développer les arts cambodgiens. (Premier épisode du feuilleton Chomlaik)

    À Redon, un collectif de citoyens s'investit pour donner une seconde jeunesse à un lieu culturel historique, le P'tit théâtre Notre-Dame. Une campagne de financement participatif est en train de se terminer, et il reste encore quelques centaines d'euros à trouver pour atteindre l'objectif (6 000 €). Les contreparties sont originales, avec notamment la possibilité d'adopter... un fauteuil !

    Requiem à quatre mains, ép. 3/4

    Le Grand Bleu miniature

    Augustin Donnet Du Vallon, petit bourgeois mayennais plutôt détestable, s'est construit une vie "sans tambour ni trompette"… sans se douter qu'elle finirait dans un tel fracas. Et que vient faire une chanson d'amour dans la mort de cet homme désabusé ? Nouvel extrait de Requiem à quatre mains, de Roger Coupannec, avec la première apparition du journaliste-détective Jo Morel.

    Un semi-remorque toilettes avec bar, DJ sur le toit, douches et recycleur de... euh.... matières émises par les festivaliers ; choses qui seront retraitées pour chauffer des maisons au biogaz : tel est le projet Wonder Cake du Rezéen Renaud Chambre. Culotté, certes, mais frappé au petit coin du bon sens.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 9