Requiem à quatre mains, ép. 4/4

De la musique avant toute chose

Dernier extrait de Requiem à quatre mains, de Roger Coupannec. Après le meurtre d'Augustin Donnet Du Vallon au Pouliguen, un général se fait kidnapper à Herbignac. Mais cette fois-ci, Rosamonde Villebois, grand-mère à la langue bien pendue, adepte de la cueillette de champignons et du pipi dans les bois, a tout vu…

Arn a grandi à Phnom Penh à l'époque du règne des Khmers rouges. Enfant, il a connu les camps de travaux forcés, puis a été obligé de devenir soldat. À son adolescence, il a été adopté par le révérend Peter Pond et s'est exilé aux États-Unis. Après ses études, il est revenu au Cambodge en se fixant la mission de retrouver l'héritage de sa famille, qui était impliquée dans l'opéra cambodgien, son ancien professeur de musique et les stars de son enfance. Ce voyage a donné naissance à une ONG locale, Cambodian Living Arts. Arn vit désormais en périphérie de Phnom Penh et continue de s'impliquer dans différents projets visant à développer les arts cambodgiens. (Premier épisode du feuilleton Chomlaik)

À Redon, un collectif de citoyens s'investit pour donner une seconde jeunesse à un lieu culturel historique, le P'tit théâtre Notre-Dame. Une campagne de financement participatif est en train de se terminer, et il reste encore quelques centaines d'euros à trouver pour atteindre l'objectif (6 000 €). Les contreparties sont originales, avec notamment la possibilité d'adopter... un fauteuil !

Requiem à quatre mains, ép. 3/4

Le Grand Bleu miniature

Augustin Donnet Du Vallon, petit bourgeois mayennais plutôt détestable, s'est construit une vie "sans tambour ni trompette"… sans se douter qu'elle finirait dans un tel fracas. Et que vient faire une chanson d'amour dans la mort de cet homme désabusé ? Nouvel extrait de Requiem à quatre mains, de Roger Coupannec, avec la première apparition du journaliste-détective Jo Morel.

Un semi-remorque toilettes avec bar, DJ sur le toit, douches et recycleur de... euh.... matières émises par les festivaliers ; choses qui seront retraitées pour chauffer des maisons au biogaz : tel est le projet Wonder Cake du Rezéen Renaud Chambre. Culotté, certes, mais frappé au petit coin du bon sens.

Et si 2015 nous avait laissé autre chose que de noirs souvenirs… Difficile à croire, tant certaines images restent gravées sur nos rétines. On a cherché cependant des raisons d'espérer, au fil des pages de Terri(s)toires publiées l'année passée. En espérant que certains levains prometteurs puissent gonfler en 2016.

Breizh Amerika veut renforcer la coopération économique entre la Bretagne et les États-Unis. Pour y parvenir, l'association mise sur la diffusion de la culture bretonne via l'organisation ou le soutien de projets artistiques. Une démarche originale portée par un homme au profil atypique, l'Américano-Breton Charles Kergaravat.

Pour sa fête d'hiver, le quartier nantais de la Nizanerie accueille un spectacle de théâtre et des concerts, mais aussi un marché de Noël atypique et un grand concours de soupe dans l'espace public. De bons ingrédients pour un dimanche en famille multifacette.

Le collectif Le jour et la nuit militait depuis deux ans pour la création à Rennes d’un lieu culturel géré par les associations elles-mêmes. En septembre, il a ouvert La Basse division pour mettre en lumière la scène alternative rennaise et mêler les publics et les pratiques artistiques. Les premiers événements ont eu lieu au début de l’automne, avec notamment le festival Les Oiseaux de passage.

Pour sa 24e édition, le Chaînon manquant propose du 16 au 20 septembre une programmation dense de 75 spectacles à Laval et à Changé, en Mayenne. Sans oublier d'investir une vingtaine de lieux dans le reste des Pays de la Loire avec la déclinaison "Le Chaînon en région". Théâtre, musique, danse, arts de rue et arts du cirque, contes et spectacles pour enfants : le festival promet des surprises pour tous les publics.

Une soirée particulière, dans un lieu non moins particulier. Dans l'ancienne carrière de pierre devenue un lieu culturel de la petite commune de Fégréac, tout près de Redon, le duo nanto-nazairien Moongaï donnait un concert, accompagné pour l’occasion d’un pianiste et d’un ensemble à cordes. Compte-rendu d’une soirée passée entre musiques électroniques, expositions, cailloux et verdure.

Monter les premières éditions d'un festival de musique est toujours délicat. Les grandes étapes consistent souvent à trouver les artistes, les partenaires… et le site adéquat. Un point qui peut s'avérer compliqué lorsqu'il s'agit de musiques sortant des sentiers battus, comme celles du Dub Camp Festival. Installé depuis l'année dernière au Pellerin (44), commune de 4 600 habitants située en bord de la Loire, il propose une programmation tournée vers le reggae dub. 9 000 festivaliers du monde entier ont fait le déplacement en 2014. Mais quel est son impact sur le territoire au niveau économique, culturel et social ? Témoignages.

Le crew breton Stand High Patrol est l'un des fleurons du reggae dub français. Le premier représentant du "dub-a-dub", le nom qu'ils donnent à leur musique atypique, fusion de reggae, d'électro, de hip hop, de new wave, de jazz... À l'occasion de leur deuxième album et d'un passage au Dub Camp Festival, portrait d'un sound system résolument indépendant qui se surnomme les "Dubadub Musketeerz".

Notre concours Roots vibrations vient de se terminer, et les photos d'arbres squattent le haut du classement. Parmi la soixantaine de photos en lice, de nombreuses participations de qualité qui ont rendu la compétition très serrée. And the winner is...

Pour leur cinquième recueil de nouvelles, les Romanciers Nantais se sont associés au Voyage à Nantes. Cela donne 20 récits en tout genre permettant de redécouvrir la ville à travers ses plus belles plumes. Des histoires à lire, à écouter et à partager.

Lors du dernier Festival de Cannes eut lieu la promotion discrète du prochain film de Benoît Forgeard, Gaz de France, avec Philippe Katerine jouant un président de la République en quête de conseils en communication, terré dans un bunker sous l'Élysée1. Une occasion de se pencher sur le cas de ce Vendéen mâle entendu, dont les chansons mal entendables naissent sans doute... d'un malentendu.

Reggae en Pays de Retz, ép. 1/3

Dub Camp Festival 2015 : sur la route du roots

Le Pellerin (44) accueille la deuxième édition du Dub Camp les 10, 11 et 12 juillet. Le festival de reggae dub créé l'année dernière par l'association nantaise Get Up continue d'avancer à la cadence du "stepper"* et propose à nouveau une affiche de grande qualité. La programmation est éclectique, avec notamment une plus grande place laissée au style roots.

Zebulon Régie vient d'obtenir un label national. Un gage de qualité pour cette petite entreprise nantaise qui s'impose localement comme la seule régie spécialisée dans le spectacle vivant.

Il n'y a pas que le muscadet qui s'épanouit dans le vignoble nantais : la culture aussi ! Depuis trois ans, l'association nantaise Arttitudes organise Vignoble en fête, une série d'événements dans des lieux atypiques, associant concerts, débats et présentation d’une activité économique. Depuis le 15 mai et jusqu'au 18 octobre, les artistes et producteurs locaux fêteront le vignoble dans 16 communes à proximité de Nantes.

Bouche à oreille, Jazz en bal(l)ades revient pour une sixième édition du 22 au 25 mai à Bouchemaine, non loin d’Angers. Le festival investit les bords de Maine, lieu idéal pour entremêler promenade et musique.

« Précédent - Suivant »
Page 2 sur 10