Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…


Le FC Nantes
Le FC Nantes De la montée en première division avec la philosophie du beau jeu de José Arribas aux demi-finales de la…


Peau de peinture
Peau de peinture Paul, 30 ans, se retrouve au chômage. Entre deux verres au comptoir du bar de son quartier, il rencontre…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    "Nouveaux pouvoirs, nouveaux leaders" Fin mars, à quelques semaines de l'élection présidentielle, se dérouleront à Nantes deux journées de rencontres dont le thème résonnera bien sûr avec l'actualité… Et bien plus large encore. Les conférenciers et intervenants de cet événement tisseront des connexions rarement explorées entre politique, psychologie, action citoyenne et activité économique.

    Premier extrait du livre C'était Ginette, de Patrick Amara et Jean Goblet. Dans cette préface, Ginette Leroux est présentée par l'une de ses "sœurs d'armes" en politique. Un bel hommage signé Catherine Trautmann qui a notamment été maire de Strasbourg, ministre de la Culture et de la communication, puis députée européenne.

    "Le jour est venu et il fallait que cette vérité fût dite", a déclaré François Hollande. Le samedi 29 octobre, le président de la République était à Montreuil-Bellay (49) à l’occasion de la commémoration de la fermeture définitive des camps d’internement de nomades. Soixante-dix ans après, "la République reconnaît la souffrance des nomades qui ont été internés et admet que sa responsabilité est grande dans ce drame". Une souffrance qui, d’ailleurs, n’a pas débuté avec la création des camps comme celui de Montreuil-Bellay ou celui de Moisdon-la-Rivière (44), car dès la fin 1939 – avant donc le régime de Vichy – les populations nomades ont été visées par des mesures de privation de liberté.

    Exposition de moisissures, tactique du portique, manifestation équipée de brouettes, de pelles et de seaux, le tout sur fond de batucada : à l’heure du brainstorming, le collectif Si on s’alliait ? ne manque pas d’imagination. Mais l’originalité de cette organisation militante ne s’arrête pas aux modes d’action, ceux-ci seraient même plutôt anecdotiques. Si on s’alliait ? est surtout une nouvelle manière de militer, une sorte de syndicat tout terrain, dont les principes reposent sur les travaux d’un sociologue américain, Saul Alinsky, et sur une expérience grenobloise.

    Depuis quelques semaines, il n'y en a que pour Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, qui fait l'unanimité à droite comme à gauche. Le voici candidat à la présidence de la Région Bretagne pour sauver le PS, tout en posant un problème au président Hollande. Scoop : tout était écrit depuis longtemps. il suffit de se fier à l'étymologie bretonne (et on peut rassurer le président).

    23 et 24 septembre : c'est le rendez-vous de tous ceux qui s'intéressent aux problématiques des déchets, en "Assises" à Nantes. Et qui ne peut s'y intéresser ? Préservation des ressources, écogeste quotidien par le tri, création d'emplois par le réemploi et le recyclage : pour sentir bon, notre avenir ne peut se détourner des déchets.

    Les Assises des déchets est un événement de référence qui se déroule tous les deux ans à Nantes. Conférences et tables rondes permettent de faire le point sur la politique nationale des déchets et les dernières innovations dans la filière à travers des exemples concrets.

    Les 23 et 24 septembre prochains se déroulent à Nantes les Assises des déchets. Au moment où la loi de transition énergétique met en bonne place la réduction et le recyclage des déchets pour favoriser l'évolution de l'économie linéaire vers l'économie circulaire, cet événement d'envergure nationale promet d'être passionnant.

    Augusto Boal était un artiste engagé. Dès les années soixante, le metteur en scène brésilien prit le parti des opprimés : les paysans expropriés, les ouvriers exploités, les Noirs exclus, les femmes asservies. Lui – l’artiste, le Blanc, l’homme, le citadin – leur apportait ses vérités, ses solutions… jusqu’à ce que des rencontres lui fassent comprendre qu’il ne pouvait pas parler en leur nom. Il comprit que si le théâtre était une "arme de libération", le peuple devait pouvoir s’en emparer. Ainsi est né le théâtre de l’opprimé, au cœur de l’Amérique du Sud des décennies 1960 et 1970 ; il est aujourd’hui pratiqué un peu partout. Reportage à Rennes.

    Un simple post sur Facebook, et c'est le buzz. Astrid Willemet est la maman de Gabin, un petit garçon nantais de 6 ans. L'âge de l'école obligatoire. Mais son handicap ne lui permet pas de rester dans le circuit ordinaire, et aucune solution ne s'offre aux parents. Rongée par l'inquiétude, Astrid s'est livrée sans détours dans une lettre ouverte, authentique et poignante, qui a suscité une formidable vague de soutien sur les réseaux sociaux. Un bon point de départ pour mobiliser parents, politiques et citoyens sur la scolarisation de ces "enfants autrement".

    Près de 10 000 km parcourus en trois mois, à travers une dizaine de pays d'Europe de l'Est : c'est le périple d'Hélène Bielak, journaliste herblinoise de 26 ans. Sa mission : prendre le pouls des ex-satellites de l’URSS, 25 ans après la chute du communisme. De la République Tchèque à la Bulgarie, elle a rencontré des jeunes qui ont grandi au milieu des stigmates de l'ère communiste, pour savoir quel regard il portent sur cette partie de leur histoire. Des témoignages à découvrir à Nantes, à l'espace Cosmopolis, à l'occasion de la Fête de l'Europe, du 5 au 10 mai.

    Début avril, Jean-Philippe Magnen, vice-président EELV de la région Pays de la Loire, bouclait un rapport sur les monnaies locales complémentaires que lui avait confié le gouvernement. Son titre – "D’autres monnaies pour une nouvelle prospérité" – explicite l'ambition de ce rapport, qui propose au gouvernement d'encourager l’essor de ces nouvelles monnaies. Chiche ?

    Du 16 au 20 mars, le tout nouveau Collectif des associations citoyennes de Loire-Atlantique (Cac 44) propose des temps de réflexion sur l'importance du monde associatif dans notre société. Cette semaine de mobilisation, intitulée "Rebattons les cartes" se déroulera à Nantes et dans plusieurs communes du département. L'objectif ? Montrer aux habitants et aux élus les richesses produites par le monde associatif.

    Dimanche 1er mars dernier, la liste des candidats à l'élection présidentielle togolaise a été arrêtée. Kofi Yamgnane, ex-Franco-Togolais, ex-Breton de l'année 1990, ex-maire de Saint-Coulitz (Finistère), ex-conseiller général, ex-secrétaire d’État, ex-ministre et ex-député français, s'est retiré pour la deuxième fois de ce scrutin, puisque mis en examen en France dans l'affaire Rocancourt. Portrait d'un homme qui, espérons-le, n'est pas une ex-illusion.

    L'Atelier de la gouvernance, ép. 2/3

    Kheops : hacker nantais au cœur de militant

    Un air d'éternel adolescent, un look un peu anar et toujours armé de son ordinateur portable, Kheops est de ceux que l'on appelle communément les hackers. Lui se définit plutôt comme un bricoleur du numérique mettant ses compétences au service des gens. Ce jeune Nantais est membre de l'association FAImaison, un fournisseur d'accès internet associatif, et participe à de nombreux événements sur la région, tels que l'Atelier de la gouvernance (voir encadré) ou le Forum du numérique social.

    Des légumes frais vendus pas cher par des skinheads d'extrême gauche... non, ce n'est pas un acte de propagande posthume du Petit père des peuples, mais une initiative militante plutôt étonnante. Créée en 2012, l'association Naoned Rude Family propose des solutions d'entraides alternatives auprès des publics fragilisés ou précaires. Un projet stakhanoviste qui s'exprime par des initiatives concrètes tant culturelles qu'éducatives ou encore marchandes. Nous avons rencontré ses bénévoles rude boys lors du Marché Droit, cheval de bataille de l'association qui vise à garantir une nourriture de qualité aux plus démunis.

    De septembre 2014 à janvier 2015, un groupe de citoyens, motivés par le débat public, vont tenter d'établir les bases d'une gouvernance ouverte "à la nantaise". Organisé par Libertic, TuttiVox et Influents, l'Atelier de la gouvernance se déclinera en quatre rendez-vous et des échanges sur le site internet du projet.

    En septembre dernier, une cinquantaine de citoyens réunis à la Cantine numérique de Nantes a essayé d'imaginer ce que pourrait être une gouvernance ouverte "à la nantaise". Tous ont répondu à l'appel lancé par Libertic, TuttiVox et Influents, déjà à l'initiative de l'Atelier des élections. Cette démarche a pour objectif la rédaction d'une charte de la gouvernance ouverte locale (voir encadré) et d'un livret d'idées.

    L'abstention. Le phénomène - qui augmente à chaque élection - est souvent critiqué. Pourtant, nous savons peu de choses de ceux qui refusent de mettre un bulletin dans l'urne. Pour tenter de comprendre, des étudiants ont mené leur petite enquête à Nantes dans le cadre des municipales et du Hyblab 2014, et avec l'aide de Presse Océan. Découvrez leur réponse en dataviz.

    Jusqu'au 13 juin, une quinzaine culturelle catalane est organisée à Nantes, avec notamment un débat économique éminemment d'actualité. Qu'on en juge : on y explorera comment les régions peuvent utiliser leur culture et leur identité comme levier économique. Ceci en présence des vice-présidents de deux Régions : Bretagne et Pays de la Loire.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 6