À l’occasion de la semaine digitale de Nantes, en septembre dernier, Stéphane Jupin a présenté son travail sur la 3D et avec les drones. Sa particularité : entre les captations aériennes et le résultat numérique, il ajoute l'intervention d'archéologues. Rencontre avec un mathématicien spécialiste de la photogrammétrie, grosse tête pleine d’humour et d'amour pour les sciences humaines qui a construit son réseau professionnel... au Hellfest.

Il y a une dizaine d’années, elle débarque à Nantes avec le projet de créer le premier centre culturel africain de France, sur le modèle de ceux que les Français ont essaimé partout dans le monde. Marï-Am Sao fonde Casa Africa, association qui organise son festival (Casa Palabres) début novembre, à Nantes et dans la région. Elle s’occupe également de l’association Tak-Apres qui gère un lieu collectif de proximité dans le quartier du Breil. Portrait d’une femme volontaire qui baigne depuis toujours dans l’économie sociale et solidaire.

Des riffs de rock des années soixante-dix au monde dévasté de 2300, Jean-Marc Ligny cultive un petit côté destroy. La trilogie d'anticipation écologique qu'il est en train de terminer* est pourtant constructive, car l'auteur de science-fiction alerte sur les possibles conséquences des erreurs d'aujourd'hui. Portrait d'un rêveur de futurs qui a les pieds sur terre.

C'est le grand dénonciateur des scandales nantais. Rien ne lui échappe, il repère et surveille tout le monde depuis son blog Nantes Original News. Derrière l'irréductible entreprise de vérité et la violente tentative de démolition des institutions, un homme louche : Monsieur Mouch.

En plein centre de la ville de Jacques Demy, un cinéphile chevronné a patiemment transformé son appartement en temple du 7e art. Gilbert S., collectionneur passionné, a vécu plus de 50 ans d'histoire cinématographique à Nantes et ailleurs. Dans son antre, il conserve des documents et des bobines de chefs-d’œuvre en Super 8 parfois même jalousés par les archives municipales. Pour Terri(s)toires, il a accepté de dévoiler ses trésors bien gardés, et surtout de raconter les grandes heures du cinéma à Nantes. Silence... ça tourne !

Il s'est mis au vert pour réfléchir à son avenir. Après un départ brillant dans les études, Alain Tabutaud, 25 ans et originaire de Massy, en région parisienne, plaque tout en deuxième année d’école d’ingénieur. Une année de Wwoofing* et de chantiers participatifs plus tard, il arrive à Lorient en septembre 2013 pour effectuer une licence professionnelle en écoconstruction et écomatériaux, puis poursuit sa route vers les îles du Ponant pour un stage de trois mois sur les écomatériaux en milieu insulaire. Avec le sentiment d'avoir enfin trouvé sa voie.

Nantais, musicien, traducteur…

Patrick Couton a plus d'une corde à son harp

À l'approche de la Fête de la musique, Terri(s)toires a poussé la porte de Patrick Couton, musicien nantais qui a dressé des ponts entre l'accordéon, la flûte, la guitare, l'autoharp, le banjo ; entre le swing, l'old time, le folk, la chanson française ; entre la France et les États-Unis. Yes he can!

Agnès Martineau, femme souriante dans la quarantaine, est fonctionnaire de la Ville de Nantes. Bibliothécaire à la médiathèque Lisa-Bresner, dans le quartier Bellevue, elle est responsable du secteur ados. Elle nous a aidé à construire un portrait chinois de la médiathèque.

Cet article a été réalisé par des collégiennes nantaises dans le cadre du projet Graines de plumes (voir encadré).

Une vie courte, mais une œuvre foisonnante. Lisa Bresner, écrivaine, poète, réalisatrice, calligraphe et traductrice, a laissé dans son sillage une empreinte artistique à l'accent asiatique.

Cet article a été réalisé par des collégiennes nantaises dans le cadre du projet Graines de plumes (voir encadré).

Voilà une nouvelle opportunité de faire un coup, la spécialité de l'artiste Arnaud Pérennès. À l'occasion du festival Bouillants #6, avec qui le musicien-plasticien rennais est en contact depuis deux ans, ce sera au travers d'ateliers avec des 6-12 ans et la conception d'un jeu vidéo maison, le tout en une semaine chrono. Un nouveau défi en forme de Do It Yourself à la sauce numérique, de ceux qui composent le quotidien d'Arnaud Pérennès depuis les années quatre-vingt et ses débuts dans le soundart, cette pratique aux confins de la musique et des arts plastiques.

L'enseignante s'est reconvertie dirigeante ; et avec Tam Tam, ses jeux éducatifs que s'arrachent les orthophonistes, Frédérique Costantini est revenue dans le sillage de ses premières expériences entrepreneuriales. Le cap des 100 000 ventes bientôt franchi ne lui permet cependant pas encore de gagner sa vie. Y a-t-il un pilote dans l'avion ? Oui, et c'est encore elle.

Agathe Halais et Charlotte Piednoir, créatrices du collectif Barbe à papier, se baladent dans Rennes et parfois plus loin sur leurs tricycles. Elles transportent leur atelier mobile de gravure afin de faire la promotion de l'art de l'estampe. Portrait de deux artistes qui ont "grave" la pêche.

Elle était claustrophobe, la voici cuisinière derrière les barreaux de la maison d’arrêt de Fontenay-le-Comte. Sous ses ordres, trois détenus travaillent aux fourneaux pour sortir 160 repas par jour.

Ce n'est pas pour le sel qu'Olivier Chenelle est devenu paludier à Saint-Armel, dans le Golfe du Morbihan. Si cet ancien naturaliste s'est installé ici il y a dix ans, c'est avec l'envie de faire vivre un écosystème dans cet espace qu'il a, avec sa femme, façonné. Le conseil général, propriétaire de cette zone naturelle sensible et qui autorisait jusqu'alors Olivier Chenelle à l'exploiter, voudrait maintenant voir le paludier partir, arguant d'un mauvais comportement de sa part. Enquête.

Portrait d'un chocolatier atypique

Christophe Moreau, des bosses et des cabosses

Avez-vous vu le film Charlie et la chocolaterie ? Sans aller jusqu’à imaginer des écureuils occupés à casser des noisettes, à Foussais-Payré (85) on peut encore croire aux tickets d’or. Car grâce au chocolatier Christophe Moreau, ils existent.

Ils sont Touaregs et Maliens, musiciens, jeunes et... déterminés à donner le maximum pour servir les causes qu'ils défendent. C'est en Bretagne qu'ils ont établi leur nouveau campement, le temps d'un été, d'une première tournée européenne et d’un album 100 % solidarité locale. À la découverte du groupe tamasheq Tadalat, ambassadeur de l’identité touarègue dont la musique, entre rock et blues, tirée de chants traditionnels du désert, porte de forts messages de paix et d’espoir.

Du blues-rock de Téquila à celui du One-man band…

Philippe & Brigitte Ménard : live affair

"I woke up this morning, my baby was gone

I've been so bad, I'm all alone

I ain't got nobody stayin' home with me

My baby she's gone, I'm in misery…"

 

Philippe Ménard a beau chanter le blues, il peut difficilement s'emparer de celui de B.B. King.  Car sa "baby" est toujours à côté de lui, ombre du guitariste nantais qui depuis 20 ans monte seul sur scène en pleine lumière. Et de Téquila au one-man band, l'objectif est resté le même : jouer, jouer, jouer… Pour une vie passée sur la route, à deux, ever and ever.

Pionnier de l'art numérique en France, défenseur des médias libres, fasciné par la notion de réseau, David Guez est venu à la rencontre du public à la Laiterie de Vern-sur-Seiche (35). À travers son parcours, il a offert à l'occasion du festival Bouillants un éclairage unique sur le monde numérique que nous croyons si bien connaître aujourd'hui : ses premières années, ses évolutions, mais aussi ses épisodes conflictuels et ses limites en termes de mémoire collective. Écouter David Guez, c'est un peu comme assister à un cours d'histoire. Sortez vos cahiers !

Du Puy du Fou à un village d'artistes vendéens

Robert Favreau, la création en cascades

Ancien cascadeur équestre et aventurier dans l’âme, Robert Favreau, 52 ans, a fini par donner un sens à sa carrière avec un projet fou. À Saint-Laurent-sur-Sèvre (85), il réhabilite une teinturerie industrielle abandonnée en un village d’artisanat d’art. Un concept hissé à hauteur d’homme, sans autres bagages que sa force de menuisier, ses trouvailles de bricoleur et sa capacité à imaginer. Une cascade de plus, pour "la beauté du geste".

Pêcheuse depuis l'âge de cinq ans, Scarlette du Guilvinec serait la fille des divinités marines Nérée et Doris. Selon elle, c'est la consommation d'algues au petit déjeuner qui lui donne la force et la volonté d'affronter quotidiennement la mer et la vie. Portrait de Scarlette Le Corre, extraordinaire pêcheuse éponyme d'une entreprise du Guilvinec, dans le Finistère.

« Précédent - Suivant »
Page 2 sur 7