Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    À Redon, un collectif de citoyens s'investit pour donner une seconde jeunesse à un lieu culturel historique, le P'tit théâtre Notre-Dame. Une campagne de financement participatif est en train de se terminer, et il reste encore quelques centaines d'euros à trouver pour atteindre l'objectif (6 000 €). Les contreparties sont originales, avec notamment la possibilité d'adopter... un fauteuil !

    Pour sa fête d'hiver, le quartier nantais de la Nizanerie accueille un spectacle de théâtre et des concerts, mais aussi un marché de Noël atypique et un grand concours de soupe dans l'espace public. De bons ingrédients pour un dimanche en famille multifacette.

    Pour sa 24e édition, le Chaînon manquant propose du 16 au 20 septembre une programmation dense de 75 spectacles à Laval et à Changé, en Mayenne. Sans oublier d'investir une vingtaine de lieux dans le reste des Pays de la Loire avec la déclinaison "Le Chaînon en région". Théâtre, musique, danse, arts de rue et arts du cirque, contes et spectacles pour enfants : le festival promet des surprises pour tous les publics.

    Augusto Boal était un artiste engagé. Dès les années soixante, le metteur en scène brésilien prit le parti des opprimés : les paysans expropriés, les ouvriers exploités, les Noirs exclus, les femmes asservies. Lui – l’artiste, le Blanc, l’homme, le citadin – leur apportait ses vérités, ses solutions… jusqu’à ce que des rencontres lui fassent comprendre qu’il ne pouvait pas parler en leur nom. Il comprit que si le théâtre était une "arme de libération", le peuple devait pouvoir s’en emparer. Ainsi est né le théâtre de l’opprimé, au cœur de l’Amérique du Sud des décennies 1960 et 1970 ; il est aujourd’hui pratiqué un peu partout. Reportage à Rennes.

    Aujourd'hui, à la ferme du Pay-Poitevin, Benoît Grondin se raconte. Sa vie de paysan, son engagement, et plus étonnant, son optimisme. C'est justement ce que la compagnie théâtrale Patrick Cosnet va engranger dans un livre, à la demande de l'association Solidarité Paysans Pays de la Loire. Une road story positive à plusieurs voix sur l'état de nos campagnes.

    Au cœur de la campagne du Haut-Anjou, ce petit bourg d’à peine 400 âmes, drainé par la ferveur d’une compagnie de théâtre locale, a vécu une semaine au rythme du classique de Victor Hugo. Suivies par 3 500 spectateurs sur cinq soirs, les destinées des Misérables ont signé la consécration d’un projet un peu fou, modèle de grand théâtre populaire, comme on n’en fait plus beaucoup. Reportage.

    Un programme d'ouverture sociale à Nantes

    Égalité des chances : des lycéens s'épanouissent avec Brio

    Depuis des décennies, les études sur le sujet se succèdent, mais le constat demeure : les jeunes issus de milieux modestes intègrent difficilement l'enseignement supérieur. Depuis 2008, à Nantes, le programme d'ouverture sociale Brio cherche à inverser la tendance ; deux fois par mois, les lycéens de treize établissements de l'agglomération nantaise sont encadrés par des étudiants bénévoles. Ils apprennent à mieux s'exprimer en public, reçoivent des conseils sur leur orientation, développent leur sensibilité culturelle et leur connaissance du monde. Et les résultats sont souvent spectaculaires...

    Un théâtre en bois, démontable et ambulant ; parti de l'idée originale d'un ancien charpentier devenu comédien, l'ouvrage collectif a bénéficié de multiples appuis : compagnons du devoir, chef d'entreprise, artistes bricoleurs... Au total, pas moins de 200 personnes auront participé de près ou de loin au projet et l'auront signé, au sens propre (sur le panneau d'entrée) ! Rencontre en vidéo avec les deux pilotes du projet, Dominique Rambaud et Céline Gorria.

    Ils sont hospitalisés pour cause de pathologies longue durée et pour eux, les solutions permettant d'égayer le quotidien ne sont pas toujours légion. En partant de ce triste constat et de son expérience personnelle, Mélanie Péron a décidé d'agir : à Laval, grâce à son entreprise L'Effet Papillon et à sa palette de solutions innovantes, l'hôpital n'est plus seulement synonyme de sourires en berne. Pour les patients, mais aussi pour leurs proches et le personnel hospitalier.

    Sous le chapiteau, une nouvelle association…

    Jamais à "cour" de miracles

    Une culture sans prétention dans une commune qui a bonne réputation : la naissante Cour des Miracles a décidé de planter son chapiteau au Pellerin (44), où elle va offrir pendant six semaines les représentations théâtrales d’artistes professionnels et amateurs.

    Histoires vraies en Bretagne, ép.4/9

    Les extravagances de la belle de l’île

    Cet été, nous publions des extraits du livre Histoires vraies en Bretagne de Chloé Chamouton. Pour ce quatrième épisode, focus sur le surprenant coup de foudre de l'actrice Sarah Bernhardt pour un fort inhabité de Belle-Île-en-Mer.

    Compagnie de spectacle vivant, nous nous posons depuis toujours la question du développement durable dans nos pratiques artistiques. Une préoccupation dont le milieu culturel s’est emparé depuis quelque temps avec des avancées notables : réflexion sur l’utilisation des énergies (électricité, pétrole, etc.), contrôle des consommations (papier, CD, gobelets, etc.), gestion des déchets… Cette approche, liée à une logique de production, doit être complétée par un questionnement multiple sur le sens de la présence artistique dans notre monde, dans nos mondes. (par Gilles Binet de la Cie Schpouki Rolls)

    L’association sarthoise Tous ces chaps milite pour un spectacle populaire en milieu rural. Elle veut offrir au public local un beau théâtre à l’italienne comme on en voit dans les grandes villes… mais en le "plantant" en plein champ. Un théâtre qu’elle veut financer "au chapeau" !

    L'Herberie à Pouancé

    Culture à la campagne

    Comme un phare sur son île, la chaise rouge légèrement penchée, plantée au milieu d’un rond-point sur la route de Rennes, signale que l’Herberie n’est pas loin. Après avoir été l’image d’un festival, elle est devenue l’emblème de ce lieu à la fois ferme, auberge et théâtre.

    Le bonheur n’est pas dans le blé, ép.3

    Quand les relations humaines valent de l’or

    Dans le cadre de la consultation publique lancée par la Région des Pays de la Loire, la ferme-auberge-théâtre de l’Herberie à Pouancé a accueilli récemment un débat sur les nouveaux indicateurs de richesse. Une dizaine de participants, d’horizons variés, y ont exprimé ce qui comptait le plus à leurs yeux, à savoir… les relations humaines.

    Pierrot des roulottes

    Nomade’s land story

    Pierrot, c’est toujours un type à histoires. À croire qu’il n’est de Pierrot que de légendes. Il y a le prêteur de plume, d’abord, "l’ami", l’éternel haut clerc de la lune. Depuis, la nuit détend. Vient ensuite le "gourmand", qui, à ce que ses friands disent, dépose dans le palais ses étoiles. Arrive enfin le "fou", celui d’une nouvelle vague qui commence à endosser des habits de vieille lune. Et il en est encore un autre. Un de chair et d’os, celui-là. Un Pierrot à partie cul, de celles qui consolent de bien d’autres en-têtes : Pierrot des roulottes ! Comme un nom de prince des fossés qui inscrit à jamais sur papiers et par chemins que Pierrot, toujours, aimera qu’on lambine. Allez, hue Dada !