Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks Ă  la Une


Folles journées
Folles journĂ©es Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont rĂ©alisĂ© un nouveau recueil en partenariat avec un Ă©vĂ©nement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sĂ»re du football français. De la première saison au…


C'Ă©tait Ginette
C'Ă©tait Ginette Première femme dĂ©putĂ©e du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dĂ©diĂ©, Ginette Leroux Ă©tait une…




  • Les feuilletons Ă  la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque Ă  bord d'une Peugeot 205 qui participe Ă  l'Ă©dition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie Ă  la rencontre "des artistes qui donnent Ă  voir le monde". Au fil des histoires glanĂ©es sur plusieurs continents, et notamment Ă  chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, Ă  pied. "ApprĂ©hender l’estuaire dans sa globalitĂ© nĂ©cessite d’en arpenter les franges, pas Ă  pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus de 10 000 kilomètres, avant de revenir dans son berceau vendéen avec de belles histoires à partager. Retrouvez son témoignage dans ce feuilleton estival.

    Dans la roue d'Europ'raid, Ă©p. 1

    Europ’raid ? Ils sont fous ces Blinois !

    Jérémy Blandin et Benjamin Laidin, deux jeunes hommes originaires de Blain, lancent le départ officiel de la quatrième édition d'Europ’raid, le samedi 29 juillet à La Roche-sur-Yon. Benjamin aura 25 ans en octobre prochain, tandis que Jérémy les fêtera « en grande pompe » le jour même du départ. Et il prévient avec humour : "Si vous voulez m'offrir un cadeau, plutôt un petit truc, pas encombrant… Il faudra le transporter pendant 23 jours !"

    La ruralité en mutations, ép. 3

    Covoiturage Ă  la campagne : une voiture pour trois

    Pour ceux qui habitent loin de leur lieu de travail, le covoiturage a toujours existé. Ce qui change, c’est l’ampleur que prend cette pratique, et son organisation. Que ce soit par initiative individuelle, institutionnelle ou entrepreneuriale, le covoiturage comme l’autopartage sont devenus incontournables dans les réflexions sur la mobilité. Zoom sur une belle histoire de voiture partagée entre Antoine, Sébastien et Samy, trois habitants de Rennes qui travaillent à la campagne.

    Point d'argent, point d'essence, point d'avenir ? Non, heureusement. Pendant que la crise devient un leitmotiv dans la bouche des pessimistes, acteurs publics et privés se bougent pour lancer le premier Breizh Mobility Tour. Profitant de la semaine européenne de la mobilité, collectivités, acteurs du développement durable et constructeurs se réuniront en effet sous le signe de l'innovation à Ploufragan (22) le 17 septembre prochain.

    Si dans cette chronique on fustige parfois la démagogie greenwashing, on n'en est pas moins sensible, loin s’en faut, aux arguments sur le durable, le planète-à-sauver, le qualité-de-vie et autres biotrucs dès lors qu’ils ne versent pas dans l’attitude du bisounours vert à tournesol sur la poitrine. Surtout, on aime les discours cohérents, qu’on soit d’accord ou non. Concernant la bagnole, en revanche, on ne comprend pas dans quel sens il faut conduire dans cette région où on nous serine qu’il faut acheter des voitures… pour vivre en ville piétonnisée.

    Il est des cycles en matière de faits divers. En ce moment, sur la région, on notera une baisse sensible de ce qui prêtait récemment encore aux joies jubilatoires de l’absurde au bénéfice des grincements de dents cassées de l’humour noir. Ouest-France et 20 Minutes Nantes des 24 et 25 juin nous apprennent ainsi qu’on meurt jeune (entre 18 et 30 ans), et plus que partout ailleurs, le vendredi soir sur les routes de Loire-Atlantique, à cause de l’alcool ; tandis que par ailleurs, plus on se dirige vers la pointe de la Bretagne, plus on meurt jeune, toujours à cause de l’alcool, mais aussi du suicide.

    Garage automobile associatif

    L'Atelier, un concept d'actualité

    Depuis 30 ans, au 17, rue Paul Bellamy, à Nantes, ils en ont vu défiler des caisses, des tires, des bagnoles de toutes les marques et de toutes les couleurs. Pièces auto ça et là, bleus de travail et bruits d'outils, à première vue on dirait un garage indépendant comme les autres. Et si certaines personnes semblent parfois tâtonner, un peu perdues devant les capots ouverts, c'est parce que l’Atelier propose d'apprendre à entretenir et à réparer soi-même son véhicule. Une histoire de passion pour l’automobile, mais surtout de partage de savoirs, de résistance et d’émancipation à laquelle le temps qui passe donne de plus en plus raison.

    Voiture AudiLes gens qui ont une Audi S5 laissent toujours les petites lumières allumées autour des phares. Pourquoi ce gadget habituellement destiné aux adeptes du tuning s'est-il glissé avec malice dans les voitures des CSP + ? L'explication tient en quelques mots, selon René Martineau de la Gachère: “J'ai aucune idée de c' que tu m' dis, mon p'tit gars !”

     

    Dossier : l'autoroute de la mer Montoir – Gijón

    Des débuts qui font débat

    Première cause du réchauffement climatique, le secteur des transports fait partie des chantiers prioritaires de la Commission européenne. Pour la France aussi, l'ouverture d'autoroutes de la mer étant l'une des têtes de gondole du Grenelle de l'environnement. Mais les débuts de la ligne Montoir – Gijón, pionnière du mouvement, suscitent autant d'enthousiasme que de critiques. Explications.

    Écolo ou opportuno ?

    Lavage auto : c'est du propre !

    Sans gaspillage d'eau, sans rejet chimique de détergents. Un réseau de franchisés développe, au départ de Vertou (Loire-Atlantique), les prestations de lavage de véhicules automobiles dans une approche écolo. Un nouveau marché qui n'est pas sans poser quelques questions.

    De Nantes Ă  Rennes

    La voiture, ça se partage

    Un abonnement à l’année, un tarif à l’heure et au kilomètre… Pour les petits déplacements, l'auto-partage a du bon. Pour le porte-monnaie comme pour l’environnement. À Nantes et Rennes, deux sociétés proposent ce service, qui regroupe déjà plus de 700 adeptes. Dont beaucoup d'ex-propriétaires, ravis de s'être débarrassé de leur véhicule.

    moi, j'emballais dans ma DS, j' me niquais pas les pouces dessus !