Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Migrants et militants, ép. 3

    A comme Ali, B comme Bagarre, C comme Clandestin

    Migrations, Etat des lieux 2014 Migrations, Etat des lieux 2014 - © Cimade

    Il n'y a pas assez de lettres dans l'alphabet pour décrire la crainte d'une expulsion. En 2012, près de 250 000 personnes se sont vu refuser le droit d'asile, selon les chiffres de la Cimade. 12 % de plus que l'année précédente. Comme Ali, des migrants se voient chaque année enfermés en Centres de rétention administrative (CRA), en attendant de savoir s'ils pourront rester ou non sur le sol français.

    A comme Ali, retenu au CRA de Rennes, comme Attente de la liberté retrouvée ou du départ fixé et comme Accueil, Asile – France, pays d’accueil, quelle réalité aujourd’hui pour Ali ?

    B comme Brigade, comme Bagarre, les bagarres au CRA, la violence ordinaire.

    C comme Centre de rétention administrative, le CRA de Rennes, comme Clandestins, les hommes et des femmes qui y sont retenus.

    Présentation du feuilleton ce soir sur Jet FM !

    Ce soir, de 17 h à 18 h, découvrez une émission consacrée au feuilleton "Migrants et militants" sur Jet FM (91.2)

    www.jetfm.asso.fr

    D comme Droits, les droits des migrants, le droit de dire aussi la vie derrière les murs du centre, les histoires des retenus.

    E comme Europe, le mirage et l’attrait de l’Europe… comme Espoir aussi d’une vie meilleure, différente, ailleurs, E comme Égalité, Étranger, et comme Enfermé.

    F comme Frontières, que certains voudraient fermer et que d’autres rêvent de traverser.

     

    G comme Gens du voyage, installés sur l’aire d’accueil en face du CRA de Rennes, drôle d’image qui s’impose en arrivant, comme un raccourci facile.

     

    H comme Histoires partagées, celle d’Ali venu chercher l’hospitalité en Europe et qui ne rencontre que l’Hostilité.

     

    Découvrez la capsule sonore diffusée sur Jet fm :

    I comme Indésirables, les migrants, les sans-papiers, les Roms et tant d’autres…

    J comme Juge des libertés, qui peut relâcher Ali ou le maintenir en rétention, J comme Jet FM qui ouvre ses ondes aux voix et aux histoires, fait entendre leurs voix et leurs histoires.

     

    K comme Keufs qui ont mis Ali KO !

    L comme Lever, se lever le matin, ils viennent te réveiller de bonne heure, tu dois quitter ton lit, ta chambre… mais tu n’as rien à faire, seulement à attendre, L comme les Livres qui manquent au CRA et comme Longs les jours qui passent à attendre la Liberté.

     

    M comme Migrant.

     

    N comme Numéro, Ali est le 542, il le répète régulièrement, consciencieusement.

     

    O comme OQTF – Obligation de quitter le territoire français et de laisser là ses espoirs et ses rêves inachevés.

     

    P comme Peur, comme Passeur et Policier, comme Papiers, le sésame indispensable.

     

    Q comme Quelque part, être quelqu’un et aller quelque part, la Question d’Ali.

     

    R comme Retour, Repartir, Revenir, Recommencer, encore et encore.

     

    S comme Stress, le stress de ne pas savoir, d’attendre, le stress du réveil au petit matin, de l’avion qui ramène au point de départ, mais aussi S comme Sourire, celui d’Ali et de sa jeunesse, comme Solidaire et Solidarité avec les Sans-papiers.

     

    T comme Terre, comme Tolérance, comme Toi qui lis ou écoutes ce texte…

    X comme Inconnu, Sans identité, Sans-papiers

    Y comme Y a qu’à … Y a qu’à fermer les CRA !

    Z comme Zéro … zéro pour les changements dans la politique d’expulsion, Monsieur le Président !

     

    Quitter le bled, voir l’Europe / la Grèce, l’Italie, la Suisse… / Le rêve se brise à Rennes

    Il faut vivre au CRA / Cigarettes et coca, argent du quotidien / Poursuivre le rêve français

    Ici tu ne sais pas, tu attends / Au petit matin, des lumières et des cris / Et l’avion décolle dans le ciel bleu

    De l’autre côté des grilles / Le bruit des pas et des clés / Les murs gris du parloir écoutent les histoires tristes

    Il est entré par ici / Il ressortira par là / Enfermé ici, sera-t-il libre là-bas ?

    Régine Jaunâtre Régine Jaunâtre, bénévole à la Cimade depuis 4 ans

    À 50 ans, Régine est consultante dans le secteur médico-social. Depuis septembre 2010, elle est aussi bénévole à la Cimade, principalement pour les permanences hebdomadaires et la visite au CRA de Rennes. Par cet écrit, et par son engagement, elle souhaite soutenir toutes ces personnes qui arrivent en France et qui ne sont pas accueillies dignement. Elle offre un peu de temps pour les aider, les accompagner dans le dédale des démarches administratives, mais surtout pour partager avec eux "une même humanité qui traverse les frontières et les nationalités".



     

    La Cimade, une association solidaire et active


    Cimade

    Militante et politique, la Cimade est une association nationale qui regroupe aujourd’hui 2 500 bénévoles actifs. Née en 1939 à l’initiative de jeunes protestants, l’association vient en aide aux personnes déplacées dans des camps français de transit où réfugiés et opposants politiques étaient concentrés. Les conditions de vie y sont très dures et la mortalité importante. Réfugiés espagnols, habitants d’Alsace-Lorraine et populations juives, sont passés par ces camps effacés de l’histoire. "Depuis, la Cimade a poursuivi sa mission de solidarité internationale en œuvrant pour l’amitié franco-allemande et en soutien aux peuples décolonisés" poursuit la responsable régionale.

    En 1984, une convention est passée entre l’État et la Cimade lors de la création des premiers Centres de rétention administrative (CRA) "alors présentés comme un progrès par le socialiste Pierre Joxe", souligne Maud Steuperaert. L’association a d’abord pour mission d’apporter une aide matérielle aux étrangers enfermés dans ces centres. Représentante de la société civile dans ces lieux d'enfermement, elle sert également de garde-fou contre les dérives policières. Avec la complexification des lois relatives aux étrangers, la Cimade apporte également un soutien juridique aux étrangers dans l’exercice effectif de leurs droits. Quant aux témoignages, ils ont toujours été au centre des actions de l’association. Aussi réalisés par des salariés en rétention*, ils sont aujourd'hui effectués par des citoyens soucieux de mettre par écrit cette réalité sordide.

    *Chroniques de rétention, chez Actes Sud

     

     

    Voir tous les épisodes du feuilleton Migrants et militants

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...