Gwenäelle Thomas et Marie-Danielle Coutand

À l'hôpital, la musique adoucit les maux

Remy, petit patient du service oncologie du CHU de Nantes Remy, petit patient du service oncologie du CHU de Nantes

La guitare est accordée, l’accordéon est bien accroché, nous pouvons commencer la chanson. Au CHU1 de Nantes, Gwenäelle Thomas et Marie-Danielle Coutand font trembler les petits cœurs malades avec leurs comptines et ritournelles. Membres actifs de l’association Musique et Danse en Loire-Atlantique, elles partagent leur musique avec les enfants et les parents du service oncologie2.

L’après-midi musical est lancé. Gwenäelle et Marie-Danielle débarquent avec leurs instruments dans l’univers calme et confiné du service oncologie. Elles font d’abord un tour et s’informent auprès du personnel soignant. Comment vont les enfants ? Pourront-ils aller en salle de jeux ? Y a-t-il des nouveaux ? "On s’organise avec ça", explique Gwen.

Une triste nouvelle tombe, la maladie a emporté une petite patiente. C’est toutes les semaines comme ça. Il faut vite se ressaisir, les enfants attendent.

"Gwen et Dany" commencent par la salle de jeux. Les animaux de la ferme, Où est passé mon cheval… Les deux musiciennes mettent l’ambiance, les enfants s’amusent et chantent. Elles font ensuite le tour des chambres pour jouer quelques chansons aux enfants alités, ou parfois juste pour leur dire bonjour. "Dépêchez-vous, dans cinq minutes nous venons pour les soins", prévient une infirmière. Car les musiciennes doivent s'adapter aux différentes contraintes médicales. Dany indique : "Certains enfants sont très isolés, alors la musique vient à eux." Elles suivent également les envies des petits patients. "C’est le seul moment où ils peuvent dire "non". D’habitude, les enfants sont soumis aux décisions des médecins", explique Dany.

Dernière étape de la journée : le secteur protégé. C’est le moment le plus difficile de l’après-midi, car il faut s’équiper de la tête aux pieds pour rentrer dans cet univers complètement stérile. "La musique peut être présente partout dans l’hôpital, ce secteur ne nous arrête pas !", affirme Dany.

La musique à l’hôpital est très demandée par les enfants et les parents. Pourtant, l’initiative n’est pas suffisamment accompagnée financièrement. Dany rajoute : "nous avons un projet de CD depuis quelque temps, réclamé par les enfants et les parents. Mais nous manquons cruellement de moyens et pour l’instant, sans argent, c’est irréalisable."

 

1 CHU : Centre hospitalier universitaire

2 Service oncologie : Ce service accueille des enfants et des adolescents porteurs, entre autres, d’une maladie du sang cancéreuse ou de tumeurs solides.

Cliquez sur les photos pour les visionner en grand (chaque photo est accompagnée d'un texte)



www.musiqueetdanse44.asso.fr

Les différents services éducatifs pour les enfants au CHU de Nantes : www.chu-nantes.fr/enfants

Clémentine Jurvilliers - Journaliste
Clémentine Jurvilliers - Journaliste

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...