Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

La nature au plus "pré"

  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus
  • La nature au plus

Les ebooks à la Une


La Malle sanglante du Puits d’Enfer
La Malle sanglante du Puits d’Enfer Parfois, la réalité dépasse la fiction. La Malle sanglante du Puits d’Enfer est un récit historique, mais qui se…


Rennes – Hier & aujourd'hui
Rennes – Hier & aujourd'hui Après Brest, c'est au tour de Rennes de faire l'objet d'un ouvrage dans la collection Hier & aujourd'hui, aux…


Douze pour un
Douze pour un Le premier recueil de nouvelles des Romanciers Nantais est paru en janvier 2013. Victime de son succès, Douze pour…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Transition positive 2016
    Transition positive 2016 "La jeunesse prend la main !", avertit Open Odyssey. L'association nantaise a lancé une nouvelle opération Transition positive qui consiste à mobiliser le savoir-faire d'étudiants pour donner un…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…


    La ruralité en mutations
    La ruralité en mutations Parce que le monde rural est un grand oublié des espaces de réflexion sur les évolutions de la société, et parce qu'il n'y a pas que les…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (18 mars 2016) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Carticipe à Laval : prospective citoyenne et urbanisme participatif

    Les ateliers de quartier de l'opération Carticipe à Laval. Les ateliers de quartier de l'opération Carticipe à Laval.

    L'urbanisme participatif : voici la belle idée en vogue qui fleurit depuis peu à Laval, avec un ensemble d'outils à disposition des habitants pour dessiner l'avenir de leur ville et des quartiers. Intégrés au grand projet urbain Laval 20211, ces laboratoires d'idées citoyennes pourraient à terme avoir un impact sur les futurs chantiers municipaux.

    "Les gamins demandent régulièrement un city-stade dans le quartier", intervient une dame retraitée. "Ah ! oui, et aussi un lieu de répétition musicale pour les jeunes, ça manque dans le coin", réplique une autre femme, la quarantaine. Les idées fusent et se répondent par ricochets. Regroupés autour d'un écran et sous l'égide d'un coordinateur, trois groupes de 4-5 personnes se sont retrouvés dans la grande salle du conseil municipal. Nous voici à l'un des sept ateliers de quartier mis en place par la ville de Laval, déclinaison matérielle et prolongement d'un dispositif numérique initié en janvier, le bien-nommé "Carticipe". Le concept est simple : sur une carte en ligne de la ville, les internautes créent des sujets, classés par thèmes (espaces verts, mobilité, équipements et services, bâti et construction...), afin de proposer divers aménagements urbains qu'ils localisent sur le plan par une icône de couleur (en fonction du thème). Le système est proche de l'outil FixMyStreet, notamment utilisé par la ville de Bruxelles, mais avec une vraie dimension prospective en plus.

    Travaux de rénovation d'une église, ouverture d'une grande enseigne commerciale, nouveaux équipements culturels ou sportifs... on navigue entre propositions très précises et localisées et remarques plus générales sur la gestion de la ville, signes parfois d'un mécontentement ravi de trouver là une tribune d'envergure. D'autres suggestions enfin peuvent sembler plus farfelues, mais qu'importe, car "l'idée n'est pas pour le moment de faire des propositions qui soient absolument crédibles ou réalisables d'un point de vue technique, mais plutôt d'envisager Carticipe comme un pense-bête, un registre de concertations, de doléances", explique Éric Hamelin, sociologue urbaniste au cabinet Repérage urbain qui est en charge de coordonner le projet. "On récolte l'avis de 300, 500 ou 800 citoyens plutôt que celui de 15 spécialistes. L'ensemble permet de dessiner une vision extérieure assez cohérente, avec des choses très intéressantes." Graphique et intuitif, propice aux débats et interactions multiples, Carticipe a été vite adopté par les Lavallois : plus de 500 contributions ont déjà été recensées.

    Un outil en phase avec l'époque

    Au rang des items les plus populaires - du moins les plus commentés - on trouve par exemple "Renommer et rénover la salle polyvalente", "Pour l'ouverture d'un H&M à Laval" ou encore "Ouvrir le jardin "privatif" du conseil général aux Lavallois"... Bref, un vaste forum urbanistique 2.0, à portée de tous et accessible de chez soi, qui trace de nouvelles pistes pour le débat public citoyen. Le cabinet Repérage urbain ne s'y est d'ailleurs pas trompé en concevant cet outil expérimental en phase avec son époque, les espaces de travail collaboratif et autres programmes d'intelligence collective. Des principes appliqués ici à la rue d'à côté ou au commerce en bas de chez vous. "Le support multimédia vient répondre à une attente de beaucoup de villes aujourd'hui : il s'agit de sortir des assemblées de quartier et du discours officiel, pour ouvrir les discussions à tous types de publics et débrider la parole", précise Éric Hamelin.

    De ces dispositifs émerge maintenant une question : quel impact réel sur la politique d’urbanisme dans les années à venir ? Car de l'utopie participative à la concrétisation sur le terrain, reste un grand chantier en puissance. C'est l'enjeu des mois à venir : Carticipe, qui reste ouvert aux internautes jusqu'en septembre, sera ensuite disséqué pour dresser un bilan. "On a déjà remarqué que certaines propositions étaient complètement en phase avec des réflexions déjà amorcées par la mairie." Gageons que l'effort ne sera donc pas vain, même si les résultats des élections municipales de 2014 pourront aussi avoir un impact sur l'avancée des travaux... En attendant, aux cartes citoyens !

     

    L’outil Carticipe – Laval 2021 : http://laval2021.carticipe.fr/

    Sur Facebook : https://www.facebook.com/Laval2021


    Yoan Le Blévec - Journaliste
    Yoan Le Blévec - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...