Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    C'est vous qui le dites ! #23

    Dans l’Ouest, un refuge pour les jeunes LGBTI en situation d’isolement

    Étienne et Pierre souhaitent ouvrir une antenne du Refuge à Rennes. Étienne et Pierre souhaitent ouvrir une antenne du Refuge à Rennes.

    L’association Le Refuge souhaite s’implanter à Rennes puis dans le Grand Ouest pour accompagner les Lesbiennes, Gays, Bis, Trans et Intersexe de 18 à 25 ans en rupture sociale et/ou familiale. (Tribune libre)

    Les jeunes majeurs victimes d’homophobie et/ou de transphobie sont pénalisés dans leurs accès à l’autonomie. Depuis 2003, l’association nationale Le Refuge leur propose en France un accompagnement social, médical et psychologique.

    Le Grand-Ouest (Bretagne, Pays de la Loire et Normandie) est dépourvu de lieux prenant en compte ce public spécifique, qui ne peut trouver sa place dans les structures existantes.rg

    C’est pourquoi aujourd’hui, il nous semble nécessaire de construire ensemble une solution répondant au mieux aux besoins de cette population : créer dans le Grand-Ouest (Rennes, Nantes et Caen, puis Quimper ou Brest pour commencer) des antennes de l’association nationale Le Refuge.

    Nous souhaitons fédérer autour de cet objectif les professionnels, les institutions et les financeurs qui interviennent déjà sur le Grand-Ouest en coordonnant et coopérant avec les spécificités de chacun.

    Notre démarche se veut pragmatique et professionnelle :

    • Parce que les bonnes idées se partagent…

      … et parce que nous croyons qu'il faut toujours favoriser le partage des idées, Terri(s)toires ouvre ses pages aux prises de parole des acteurs des territoires. Notre rubrique "C'est vous qui le dites !" est une chronique où nous souhaitons accueillir les points de vue les plus divers, ceux de simples particuliers et ceux d'experts patentés, parlant en leur nom propre ou pour le compte d'une organisation, d'une association ou d'un groupe… pour en tout cas provoquer le débat.

      Parmi les thématiques que nous privilégions, il y a celles qui intéressent la communauté des "Terri(s)toriens" : les initiatives sociétales de tous ordres, les modes de vie, et la culture dans son sens le plus large. Nous choisissons cependant de ne pas limiter les sujets potentiels, car c'est bien la nouveauté ou l'originalité des analyses, des opinions et des points de vue qui nous intéresse… et qui intéressera les lecteurs de Terri(s)toires.

      La rédaction se réserve le droit d'agréer les propositions qui lui seront faites. Pour proposer un texte, il suffit de nous contacter sur redaction@terristoires.info.
      Assurer la bienveillance auprès des bénéficiaires,
    • Accompagner les jeunes vers leur autonomie et leur intégration sociale,
    • Garantir le professionnalisme des interventions,
    • Adapter constamment le dispositif à l’évolution des besoins,
    • Assurer la pérennité du projet,
    • Rendre compte régulièrement des actions,
    • Assumer la dimension LGBTI des actions menées,
    • S’insérer dans les autres actions locales ou nationales.

    Même si nous ne recueillons qu’un seul jeune, notre action aura été utile et nécessaire : l’efficacité d’un tel projet ne se mesure pas en quantité mais en qualité.

    Notre projet a la volonté de s’inscrire dans les trois régions du Grand-Ouest. Cette implantation territoriale large vise à une efficacité logistique et une mise en cohérence des actions des différents acteurs sociaux : formations communes, prestations sociales et/ou médicales convergentes, optimisation des fonds publics, adéquation des dons privés aux ressources locales.

    Nous appelons donc à nous rejoindre toutes les personnes physiques ou morales qui souhaitent s’investir immédiatement, mais aussi de façon pérenne, dans un tel projet.

    Des apports financiers privés sont nécessaires

    L’accueil d’un jeune coûte entre 250 et 500 euros par mois, selon les modalités d’accompagnement mises en place.

    Les jeunes bénéficiaires restent en moyenne cinq mois dans nos structures. Avec des solutions d’hébergement "tremplin" lorsque leur autonomie et leur capacité à se réintégrer dans la vie sociale est confirmée. Cela peut être simplement quelques semaines pour des jeunes qui veulent juste avoir un moment de sérénité et d’écoute bienveillante pour se construire. Cela peut aussi nécessiter un temps d’accompagnement plus long, notamment pour des personnes en phase de transition ou de reconstruction de leur vie. Nous apportons à tous nos compétences et notre soutien serein, sérieux et convivial.

    Mais nous aurons aussi besoin de dons en biens : par exemple une voiture pour aller chercher l’alimentation de base auprès de la Banque alimentaire, pour permettre aux jeunes de se rendre sur des lieux de formation, de travail mais aussi de loisirs, pour aider nos jeunes à apprendre à conduire par la conduite accompagnée, le permis de conduire étant un élément important dans leur prise d’autonomie.

    Les jeunes que nous accueillerons auront besoin de vêtements et autres nécessités de la vie quotidienne, notamment dans le cadre de l’intégration professionnelle mais aussi de leur vie personnelle. De même, l’accès à la culture et à des activités de loisirs pour les jeunes nous semble fondamental, car il contribue au retour vers l’estime de soi et, en conséquence, vers l’autonomie et l’intégration sociale.

    Des hébergements privés sont nécessaires

    Hébergement d’urgence : des nuitées en hôtel classique ou résidence hôtelière ; nous devrons pouvoir répondre à des urgences dans les 24 heures qui suivent un signalement prioritaire.

    Des hébergements de suivi et d’accompagnement (en général des T4 ou T5) qui favorisent le rapport social par les échanges et le partage.

    Des hébergements "tremplin" (en général des studios) pour finaliser le parcours vers l’autonomie du jeune.

    Un local pour assurer l’accueil des jeunes, en toute confidentialité, mais aussi avec la possibilité d’y assurer des expressions de convivialité, des moments de culture et de formation. Ce local servira aussi au travail collectif des bénévoles ainsi qu’au travail en partenariat avec les professionnels qui nous rejoignent et adhèrent au projet.

    Les propositions d’hébergements pour des activités de loisirs, semaines de vacances, etc. seront aussi bien sûr étudiées avec bienveillance et exigence de notre part.

    Des professionnels pour compléter notre équipe de bénévoles

    Toute personne souhaitant rejoindre notre équipe, en tant que bénévole régulier ou intervenant ponctuellement, sera écoutée avec intérêt et bienveillance.

    Nous avons cependant, dans ce cas, un processus assez exigeant et rigoureux d’écoute puis d’intégration dans nos équipes, et encore plus précisément auprès de nos jeunes bénéficiaires. Notre devoir est de protéger au maximum leur parcours de vie vers l’intégration sociale.

    Notre équipe actuelle recherche donc des professionnels dans les domaines suivants : éducatif (travailleurs sociaux, enseignants, formateurs…), santé (psychologues, médecins généralistes, dentistes, dermatologues, gynécologues, infirmiers…), formation et emploi (artisans, commerçants, professions libérales, petites ou grandes entreprises, écoles de formation...) et culture (accès à des pratiques sportives, musique, expression…).

    Rejoignez-nous pour construire ensemble, de façon bienveillante et professionnelle, un tel projet.

     

    Les signataires : Étienne, Pierre, Maëllig, Sylvain, Emma, Roger, Arnaud, Marie-Morgane, David, Kellig, Raphaël, Christelle, Gilbert, Marine, Éric, Raph, Laelana, Ludovic, Marie-Morgane.

     

    www.le-refuge.org

     

    Affiche de l'association Le Refuge.

     

    Parce que les bonnes idées se partagent…

    … et parce que nous croyons qu'il faut toujours favoriser le partage des idées, Terri(s)toires ouvre ses pages aux prises de parole des acteurs des territoires. Notre rubrique "C'est vous qui le dites !" est une chronique où nous souhaitons accueillir les points de vue les plus divers, ceux de simples particuliers et ceux d'experts patentés, parlant en leur nom propre ou pour le compte d'une organisation, d'une association ou d'un groupe… pour en tout cas provoquer le débat.

    Parmi les thématiques que nous privilégions, il y a celles qui intéressent la communauté des "Terri(s)toriens" : les initiatives sociétales de tous ordres, les modes de vie, et la culture dans son sens le plus large. Nous choisissons cependant de ne pas limiter les sujets potentiels, car c'est bien la nouveauté ou l'originalité des analyses, des opinions et des points de vue qui nous intéresse… et qui intéressera les lecteurs de Terri(s)toires.

    La rédaction se réserve le droit d'agréer les propositions qui lui seront faites. Pour proposer un texte, il suffit de nous contacter sur redaction@terristoires.info.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...