Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Crowdfunding solidaire

    Humaid, des coups de pouce qui changent la vie de personnes isolées

    Frédéric Deruet et Pierre Durand, cofondateurs d'Humaid.fr Frédéric Deruet et Pierre Durand, cofondateurs d'Humaid.fr

    La plateforme de crowdfunding solidaire Humaid.fr est en ligne depuis octobre. Elle vise à accompagner des projets tremplin en faveur de personnes isolées à qui il ne manque parfois qu’un petit coup de pouce pour améliorer leur vie et poursuivre leurs projets. Rencontre avec Pierre Durand, l'un des deux cofondateurs nantais du site, à la veille du lancement officiel de la plateforme (le 26 avril au Solilab).

    Quitter son emploi et sa carrière toute tracée pour se consacrer entièrement à un projet humanitaire, cette envie peut trotter dans la tête de nombreuses personnes, mais peu osent la concrétiser. C’est pourtant le choix de deux Nantais, Pierre Durand et Frédéric Deruet, amis depuis 15 ans, qui ont laissé derrière eux leurs carrières d’avocat des affaires et de gestionnaire de grands comptes dans la grande distribution pour lancer Humaid, une plateforme de financement participatif dédiée à l’accompagnement de personnes en situation d’isolement.

    Parmi ces personnes en difficulté se trouve Aliou, originaire de Guinée, qui n’a pas les moyens de financer son logement le temps de faire sa demande d’asile. On retrouve aussi Amjed, réfugié syrien qui cherche à reprendre les études de médecine qu'il a abandonnées lorsqu’il a fui son pays. Il y a aussi Simon, 17 ans, passionné de sport et qui rêve de devenir entraîneur de football, mais qui n’a pu bénéficier des diverses aides à la formation… Autant d’individus et de cas particuliers que le site vise à accompagner dans leur projet.

    "L'idée a germé en nous confrontant à la situation d’un proche atteint d’une maladie génétique qui nécessite un changement de matériel et d’appareillage médical régulier. Il ne pouvait financer entièrement ses soins médicaux, malgré l’aide financière publique." Face aux difficultés rencontrées par leur ami dans sa vie quotidienne, les deux trentenaires se sont alors demandé comment aider les personnes en situation d’isolement "qui ne peuvent compter sur aucune autre aide financière que celle apportée par les dispositifs publics qui n’assurent qu’une partie de l’accompagnement", explique Pierre Durand.

    Un retour aux sources des principes de solidarité

    Logo de la plateforme de crowdfunding solidaire HumaidHumaid intervient dans trois domaines de la vie quotidienne : le logement, pour des personnes comme Aliou, la formation, pour accompagner des profils comme ceux d’Amjed et Simon, et la santé, aidant des personnes comme Françoise, atteinte d’une maladie dégénérative nécessitant des équipements et l’entretien régulier de son appartement.

    Lancé fin octobre 2015, le site repose sur un principe plutôt différent des plateformes de financement participatif existantes. En effet, pas de cadeau offert en retour du don pour séduire l’internaute, ni de retour sur investissement comme dans les systèmes de micro-crédit, où l’argent investi doit être remboursé : le site se veut comme un retour aux sources des principes de solidarité, où chacun donne à son niveau de quoi accompagner une personne dans le besoin.

    Humaid tire sa seule source de financement d’une commission de 10 % prélevée sur le financement global du projet, qui est ensuite réinvestie dans le développement de la plateforme. Pour ses créateurs, "il reste encore à définir un modèle économique stable, même si nous sommes actuellement davantage à la recherche de partenariats que de financements". Hébergée dans les locaux d’Audencia à Nantes, l’équipe est notamment accompagnée par les Ecossolies.

    "Apporter des solutions à ceux qui n’en ont plus"

    Cette "société du care", selon Pierre Durand, trouve dans le financement participatif privé le moyen d’accompagner des personnes qui n’ont parfois besoin que d’un petit coup de pouce pour se remettre sur pied. "Nous cherchons à financer des projets tremplin pour des personnes à qui il manque quelque chose pour se lancer, que ce soit un logement, une formation ou un dispositif médical." L’idée est "d’apporter une solution à ceux qui n’en ont plus", résume-t-il.

    "Le financement participatif est vraiment entré dans les mœurs, aujourd’hui, et il répond au besoin de compléter un financement public amoindri par les réductions budgétaires dans les institutions publiques et les associations", explique le cofondateur d'Humaid. L’objectif de la plateforme n’est toutefois pas de remplacer l’existant. "Nous intervenons lorsqu’il n’existe pas de solution de droit commun. Humaid est un complément, pas une alternative aux dispositifs d’aide déjà présents". L’équipe travaille ainsi en partenariat avec les associations, les collectivités locales, les CCAS (Centres communaux d’action sociale), les chantiers d’insertion ou encore le Secours populaire afin d’identifier les personnes à accompagner.

    Se mobiliser pour une personne est une chose, mais comment choisir qui aider, à l’heure où se creusent les inégalités et où de plus en plus de personnes sont dans le besoin ? "Afin de sélectionner les projets, un comité d’éthique rassemblant une élue à la solidarité à La-Chapelle-sur-Erdre et des experts opérant dans les associations sur les sujets touchant au logement, à la santé et à la formation, est en cours de construction, répond Pierre Durand. Les projets seront soumis au comité, qui identifiera les besoins et définira si le crowdfunding est un bon moyen pour répondre aux besoins de la personne concernée ou orientera dans un premier temps la personne vers les structures existantes." Pas de casting ni de procédure de candidature au programme, donc, mais un accompagnement personnalisé, où chaque personne est directement accompagnée par Humaid ou mise en lien avec les aides publiques.

    Les deux amis et partenaires se concentrent pour le moment sur le financement de projets en Pays de la Loire, mais Humaid "peut aussi financer des projets hors région", précise Pierre Durand. Tel fut le cas pour le réfugié syrien Amjed, ou Sébastien, qui vit à Marseille et avait besoin d’une voiture pour reprendre son travail après un long arrêt maladie. "À terme, nous souhaitons dupliquer le concept sur d’autres régions afin de développer Humaid sur le territoire national".

    Une nouvelle vision de l’engagement solidaire

    À travers ces financements de projets ponctuels pour des personnes bien identifiées, Humaid défend une vision du don. Le site garantit ainsi l’utilisation des fonds, qui sont par exemple versés directement au bailleur dans le cadre d’un projet de logement, ou à l’organisme de formation dans le cadre d’un projet d’insertion professionnelle. Le donateur peut aussi suivre le projet et la personne qu’il a choisie d’accompagner, afin de voir en quoi ce don a contribué à améliorer sa vie. "Il y a une notion de participation émotionnelle dans ce type de don : le donateur peut voir concrètement en quoi il a aidé une personne et se dit qu’il a contribué à changer une vie." Un sentiment qui permet de trouver un sens à son action et une nouvelle façon de s’impliquer pour ceux qui n’ont pas toujours le temps de s’engager sur le long terme.

    Et l’engagement ne s’arrête pas là, puisque le financement s’accompagne d’un système de parrainage bénévole qui aide le porteur de projet à récolter les fonds nécessaires en identifiant ses cercles de financement : famille, amis, ou parfois des connaissances qu’il a du mal à solliciter ou auxquelles il ne penserait pas en premier lieu. "Nous avons mis en place une plateforme numérique, mais il y a un lien social derrière, que la plateforme en ligne ne peut pas remplacer : elle agit comme une vitrine pour les projets, mais les personnes en difficulté sont accompagnées au jour le jour par des bénévoles", précise Pierre Durand.

    Le parrainage devient alors un moyen pour des personnes ne sachant pas comment apporter leur aide de se mobiliser concrètement pour quelqu’un sur du court terme. "Je trouve que l’on traverse en ce moment une crise du bénévolat. L’investissement de ces parrains, qui occupent souvent des emplois très prenants, prouve que la solidarité peut prendre d’autres formes. Aider concrètement à changer une vie, c’est déjà une forme d’engagement." Avec Humaid, Pierre Durand et Frédéric Deruet ont déjà transformé cinq vies, et une quinzaine de nouveaux profils sont actuellement à l’étude.

     

    Pour en savoir plus : www.humaid.fr

     

    Le lancement officiel de la plateforme Humaid se déroulera au Solilab le 26 avril à partir de 18 h 30. Plusieurs porteurs de projet accompagnés par le site témoigneront sur leur parcours.
    Info et inscriptions : www.eventbrite.fr/e/billets-soiree-de-lancement-humaid-22412648836


    Mathilde Colas

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...