Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Écoles alternatives

    Le Petit Monde Retz'invente l'école

     L'école du Petit Monde à Fresnay-en-Retz L'école du Petit Monde à Fresnay-en-Retz - © L'école du Petit Monde

    C'est la rentrée aussi à l'école du Petit Monde. À Fresnay-en-Retz, cette école Steiner-Waldorf a été imaginée par un couple d'instituteurs et construite par les parents des futurs élèves. Retour sur cette expérience collective, citoyenne et auto-construite, unique en Pays de la Loire .

    Un couple d'instit', une envie de faire autrement et une bonne dose de motivation. Voilà quelques ingrédients qui ont permis la création de l'école du Petit Monde de Fresnay-en-Retz. "Au départ, nous souhaitions monter un projet pour les enfants en difficulté d'adaptation scolaire. C'est cela le déclic qui a d'abord fait démarrer Chantal, et moi par la suite. Et d'ici quelques années, quand l'école - classe unique et jardin d'enfants - sera pérennisée, autonome, etc. alors nous pourrons tous les deux retrouver ce qui est notre moteur à nous et accueillir tous les enfants, y compris ceux en difficulté. Et ce n'est pas un simple rêve !" raconte Jean-Michel Amillard, fondateur de l'école du Petit Monde. Lorsque le projet a vu le jour en 2007, l’expérience était d'abord familiale, explique Chantal Amillard. Avec son mari, Jean-Michel, ils ont d'abord créé un jardin d'enfants (équivalent de la maternelle), se basant sur la pédagogie Steiner-Waldorf, et y ont scolarisé leurs deux petits-enfants. Avec l'aide de leurs enfants, également conquis, ils ont construit leur "Petit Monde". Pensé non pas comme un univers fermé, mais qui affirme des valeurs éducatives adaptées aux besoins des enfants.

    Le petit monde devient grand

    Pour cette année scolaire 2014-2015, l’école du Petit Monde parie sur une augmentation du nombre d’inscriptions qui permettront de financer le nouveau poste d’enseignant ainsi que la location d'un nouveau bâtiment pour accueillir le jardin d'enfants. Pour aider l'école à financer cette année charnière dans son développement, vous pouvez faire un geste sur la plateforme de financement participatif HelloAsso :

    www.helloasso.com/associations/association-les-amis-du-petit-monde


    Apprendre au quotidien

    À l'école du Petit Monde, il n'y a pas de salle de cours. Ici, c'est dans les pièces de vie que l'enfant évolue et apprend, d'abord à l'aide de ses sens. "Accueillir chaque enfant comme une personne unique" c'est le slogan des écoles Steiner-Waldorf, nées il y a 75 ans. La France en compte aujourd'hui 25 (jardins d'enfants compris). Elles accueillent tous les niveaux du jardin d'enfants (à l'âge de trois ans) aux classes de lycée. Comme les écoles "classiques", elles sont accessibles à tous. "Dans l'Ouest, nous sommes la seule école Steiner-Waldorf avec l'école des Capucines de Vern-sur-Seiche, (voir notre article sur le sujet) près de Rennes. Certains parents ont même déménagé à Fresnay-en-Retz pour scolariser leur enfant chez nous. D'autres font la route depuis la Vendée tous les jours. Ce sont des parents qui cherchent une autre façon d'éduquer leurs enfants" raconte Chantal Amillard.

    Pour cette ancienne institutrice de l'Éducation nationale, la pédagogie Steiner-Waldorf semble mieux répondre aux besoins des enfants. "C'est une éducation qui adopte une vision de l'enfant dans sa globalité, et pas simplement intellectuelle. Dans la pédagogie Steiner-Waldorf, l'enfant développe des compétences transversales, utilise ses sens et sa logique pour apprendre, découvre des choses par la vie quotidienne et gagne en autonomie. Cette démarche est plus lente, mais porte ses fruits, notamment au bac, où les résultats sont meilleurs pour les candidats issus d'écoles Steiner. Les activités artistiques sont plus présentes. On utilise d'ailleurs le dessin de formes pour permettre aux petits d'accéder à l'écriture.". (Voir l'article Terri(s)toires sur la pédagogie Steiner).

    Un parcours de combattants

    Sexagénaires, Jean-Michel et Chantal Amillard ont derrière eux une longue carrière d'instituteurs. Enseignant en primaire et directeur d’école, Jean-Michel s'intéresse de près aux pédagogies alternatives. Chantal, elle, a eu très tôt l'envie de créer une école différente. En 1991, elle avait déjà pensé à la création d'une structure pour des enfants en rupture scolaire. "J'ai toujours voulu aider ceux qui ne s'en sortaient pas dans le système scolaire traditionnel". Puis, avec son mari, ils travaillent pendant deux ans en Institut médico-éducatif (IME) Steiner-Waldorf.

    En 1997, ils s'installent à Fresnay-en-Retz sur un terrain de 2 800 m², et suivent des stages dans différents établissements Steiner-Waldorf en France et en Suisse. Ce n'est qu'en 2005 qu'ils se lancent pour de bon. Armés de courage et de patience, ils aménagent le site qui accueillera « Le Petit Monde ». Ils démarrent pour cela la construction d’un chalet de 20 m² et mettent à disposition une partie de leur maison pour l’accueil de jeunes enfants.

    Aidés de leurs propres enfants et d'autres parents – regroupés dans l'association "Les amis du Petit Monde"- ils vont bâtir de leurs mains un bâtiment écologique (en terre et en paille) qui accueillera la nouvelle école. Pour faire connaître et financer le projet, les parents organisent des événements conviviaux, comme des vide-greniers. Le bouche à oreille fonctionne bien et l'école passe en 2008 de 8 à 12 enfants. Aujourd'hui, l'école accueille 34 enfants de 3 à 10 ans, dont quatorze en jardin d'enfants (moins de 6 ans) et une classe de 20 enfants de niveau 1 à 4 (équivalent CP, CE1, CE2, CM1). Ils viennent majoritairement du Pays de Retz, mais aussi de Vendée.

    En cette rentrée 2014, l'école s'agrandit avec la location d'un second lieu, à deux pas du bâtiment actuel, réservé au Jardin pour Enfants. Un nouvel enseignant vient d'être recruté pour seconder Jean-Michel Amillard sur les classes de niveau 1 à 4. Aidée par la mairie "au même titre qu'une autre association", l'école continue d'exister grâce à une forte implication des parents qui continuent d'animer l'association, de collecter des fonds et d'organiser des événements. Et Le Petit Monde n'a pas fini de grandir puisque Chantal va se consacrer essentiellement cette année à la "création d'une petite structure spécialement conçue pour les enfants en difficulté scolaire.".

     


    En savoir plus :

    L’association les Amis du Petit Monde
    23, le Fresne
    44580 Fresnay-en-Retz

    www.lesamisdupetitmonde.fr



    Cliquez sur une miniature pour passer en mode galerie

     

    Découvrez le dossier "Alter pédagogies" sur Terri(s)toires

    Capucine Saez - Journaliste
    Capucine Saez - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...