Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Architecture solidaire

    Nantes : Wood Stock, la "maison des jours meilleurs"

    Adrien Peloquin, élève-ingénieur, a travaillé plus de six mois sur Wood Stock Adrien Peloquin, élève-ingénieur, a travaillé plus de six mois sur Wood Stock

    Des étudiants de l'École supérieure du bois de Nantes ont planché sur un prototype innovant. Baptisé Wood Stock, cet habitat modulaire qui a été conçu pour servir de logement temporaire s'installe sur l'Île de Nantes. Une famille va y vivre pendant environ 18 mois.

    Odeur de sciure, bruits de marteaux et de scies électriques. Au cœur du grand atelier de l'École supérieure du bois (ESB) de Nantes, éclairé par le grand soleil de mai, Wood Stock est bientôt terminé. Il ne s'agit bien sûr pas d'une nouvelle édition du mythique festival, mais d'un prototype de maison en bois conçu et fabriqué par des étudiants.

    Lors du sixième concours Mini Maousse, ce projet de "maison des jours meilleurs" imaginé par deux étudiants de l'École nationale et supérieure d'architecture de Nantes a remporté le prix spécial AG2R La Mondiale / Nantes Métropole. La construction à l'échelle 1 a ensuite été confiée à l'ESB, avec le soutien des deux parrains du prix ainsi que de la Fondation BTP +.

    "Il fallait penser un habitat modulable, empilable, transportable et autonome", résume Adrien Peloquin. Élève-ingénieur en dernière année d'études, il a suivi le projet depuis le début avec quatre camarades. Et après y avoir consacré près de six mois, l'équipe a coordonné les interventions des autres étudiants : l'ensemble de leur classe (25 personnes) a participé au chantier pendant un mois, les élèves-ingénieurs de première année sont intervenus sur la chambre d'enfants, une classe de BTS a travaillé sur les terrasses et une autre sur le mobilier.

     

    "Travailler à 25, ce n'est pas si facile !"

    Témoignage de Johan Guilloineau, en deuxième année d'ingénieur, qui a travaillé sur Wood Stock pendant un mois avec l'ensemble de sa classe.

     

    Adrien Peloquin et Johan Guilloineau

    De G à D : Adrien Peloquin et Johan Guilloineau

    Expérimental, mais fiable

    Afin de passer du projet d'architecte à un logement concret, les étudiants ont dû innover et utiliser un principe constructif inédit. Le bâtiment est traversant et les ouvertures sont placées uniquement sur deux côtés afin de pouvoir accoler plusieurs maisons entre elles. L'assemblage prévoit cependant un décalage entre deux logements afin de préserver l'intimité des terrasses.

    Maquette de Wood Stock

    Pour favoriser l'autoconstruction et simplifier la production en série, ils ont aussi utilisé des briques en bois et pensé les éléments comme des modules : il n'y a par exemple que cinq types de planches utilisés dans le bâtiment. Les éléments s'encastrent les uns dans les autres et sont fixés entre eux avec des pattes en bois ou un assemblage métallique. "Nous avons ajouté de la colle pour une meilleure résistance, bien que l'objectif à terme serait de s'en passer", explique Adrien Peloquin.

    Il faut dire que les étudiants n'ont pas le droit à l'erreur : la maison sera habitée par une famille en difficultés sociales pendant environ 18 mois. "Cela reste un prototype mais ce n'est pas un projet dans le vent, nous avons une vraie responsabilité." La fiabilité de la construction a ainsi été éprouvée aussi bien en théorie, avec des calculs de charges, qu'en pratique, avec des tests de résistance.

     

    "Un système constructif innovant"

    Témoignage de Francesca Lanata, enseignante-chercheuse en construction et bâtiment, responsable du cycle d'approfondissement "Assistance à maîtrise d'ouvrage bois".

    Vers une production en série

    Le logement Wood Stock fait un peu moins de 50 m² et comprend une entrée, une chambre d'enfants, une salle de bain et une pièce de vie avec une grande baie vitrée qui sert aussi de chambre à coucher pour les parents, ainsi qu'une petite terrasse. À partir de juillet et pendant plus d'un an, une famille va donc le tester en conditions réelles, sur le Quai Wilson de l'Île de Nantes, et des améliorations pourront être apportées au prototype par les prochaines promotions d'ingénieurs de l'ESB.

    À terme, les partenaires du projet pourraient envisager de lancer la fabrication en série de ces logements, et ainsi apporter une réponse concrète au mal-logement qui concernait plus de 3,5 millions de Français en 2015, selon la Fondation Abbé Pierre.

     

    "C'est une fierté d'avoir travaillé sur ce projet"

    Témoignage d'Adrien Peloquin, en deuxième année d'ingénieur, qui a travaillé sur Wood Stock depuis le lancement de la construction.

     

     

    (cliquer sur une image pour passer en mode diaporama)

    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef
    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...