Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    De Brest au Québec

    Villes en biens communs : le nous en jeu !

    Le logo de Villes en biens communs Le logo de Villes en biens communs

    L'initiative lancée à Brest en 2009 fait des émules. Du 6 au 20 octobre, des événements labellisés "Villes en biens communs" sont organisés aux quatre coins de la francophonie. Solidarité, écologie, logiciels libres, savoir et culture open source, réseaux d'échanges protégés ou encore disco-soupes et repas partagés, le bien commun se décline désormais au pluriel.

     

    Partie de Brest en 2009, la boule de neige grossit à vue d’œil. L'événement Villes en biens communs imaginé par la ville du Finistère, pionnière du numérique solidaire, se propage désormais à toute la francophonie : Montréal, Marseille, Ouagadougou, Paris, Bamako, Toulouse, Lausanne, Lyon… Plus de 175 événements sont programmés, et l'Ouest n'est pas en reste avec la participation au mouvement de Brest, Rennes, Lanester, Nantes ou encore Angers.

    Villes en biens communs se distingue par un fonctionnement atypique et ultra-participatif : tout acteur peut en effet proposer un ou plusieurs événement(s) auto-organisé(s) et s'intégrer à la programmation. Avec un maître mot : le partage. Car les biens communs, c'est avant tout ce qui profite à tous, ou du moins à ceux qui les connaissent : les identifier est donc déjà une étape primordiale, et de nombreuses associations locales ont alors leur rôle à jouer…

    Troc, pirates et architectes

    À Nantes, c'est l'association Ping qui a lancé la dynamique, s'assurant rapidement le soutien de plusieurs acteurs. De la projection-débat prévue le 8 octobre au Katorza à la Pirate Box* party organisée le 17, il y en aura pour tous les goûts : découverte du RaspberryPi, mini-ordinateur à 30 €, à Stereolux, séance "Rally Photo" proposée par Libertic, atelier créatif à Pol'n sur l'économie du partage**, conférence architecturale au Lieu Unique…

     

    Et les autres villes ne sont pas en reste : copy party, conférence gesticulée, balade urbaine sur la nature en ville ou encore projection de films en creative commons à Brest, atelier Wikipédia, permanence du LabFab et atelier d'écriture collaborative à Rennes, découverte de jeux vidéo sous licence libre à Chavagne, chantier nature participatif à Vitré, bourse locale d'échange organisée par le SEL de Lanester, etc.

     

    Prise de conscience politique

    À Paris, a même été prévue une journée d'étude à l'Assemblée nationale sur le domaine public avec la participation de députés. Signe de plus que la philosophie du partage entre dans les mœurs et que les dirigeants politiques ont pris la mesure des enjeux qu'elle représente.

    De bonnes intentions qui progressivement se transforment en actions concrètes : quelques mois après la libération de nombreuses données publiques par des collectivités locales, le Premier ministre a ainsi récemment publié une circulaire incitant à l'utilisation des logiciels libres dans l'administration… Yes we share!

    * Présentée par l'association comme un "système de diffusion alternatif de contenus culturels", cette box permet de créer un réseau virtuel privé afin de favoriser notamment l'échange de fichiers entre ses utilisateurs.

    ** Avec notamment l'intervention de représentants des réseaux collaboratifs OuiShare et Robin Débrouille.



    En savoir plus et retrouver tous les événements : http://villes.bienscommuns.org

    S'inscrire à la liste de diffusion : https://mail.cfcloud.fr/bienscommuns.org/subscribe/echanges

    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef
    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...