Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Migrants et militants

    Attendre. Il n'y a rien d'autre à faire pour ces immigrés dont l'administration française n'a pas reconnu le droit de séjour. Hommes, femmes et enfants sont privés de liberté dans ces Centres de rétention administrative (CRA) où ils peuvent rester jusqu'à 45 jours consécutifs, pendant que l'administration française organise leur expulsion. C'est cher payé pour ceux qui n'ont commis aucun crime, si ce n'est de ne pas avoir de papiers. La peur au ventre, ils ne savent ni quand, ni comment ils ressortiront de cet endroit. Et ça, "c'est bien pire que la prison", affirme Maud Steuperaert, responsable régionale de la Cimade sur l’Arc Atlantique (Bretagne, Pays de la Loire, Sud-Ouest).

    Soucieux de témoigner d’une réalité méconnue du grand public, des bénévoles de la Cimade sont allés à la rencontre des migrants au Centre de rétention de Rennes. Bénévole militante depuis un an, Julie Fillonneau raconte l’origine de cet engagement : "Témoigner, c'est un engagement politique, et c'est en même temps rassurant. J'ai beau avoir fait des études de sciences politiques, j'ai toujours buté sur la notion de frontières. Peut-être parce que je suis une amoureuse des voyages, et un peu idéaliste aussi. Mais j'avais envie de passer à l'action et d'écrire, surtout depuis que j’ai vu le film Vol spécial, de Fernand Melgar."

    Face au durcissement de la politique d’immigration, marquée par la mise en place de la politique du chiffre et ses dérives dès 2003, la Cimade a dû se battre pour poursuivre sa mission de témoignage et d’aide aux personnes en rétention : "En 2008, la Cimade est accusée de monopole par Brice Hortefeux, ancien ministre de l’Immigration, et soumise à un appel d’offres. Un nouveau marché prévoit alors de modifier en partie la mission d’aide à l’exercice effectif des droits des personnes retenues. La liberté de témoignage est également remise en question", raconte Maud Steuperaert, juriste de formation. Après un long combat devant les tribunaux, la Cimade gagne finalement en justice le droit de continuer à exercer sa mission de témoignage et d’aide aux étrangers dans l’application de leurs droits.

    * Source : Rapport 2012 de la Cimade sur les centres et locaux de rétention administrative

     

    Au sommaire :

    

  • Cimade : les bénévoles témoignent…
    Cimade : les bénévoles témoignent…

    CRA... trois lettres pour une réalité bien planquée. Antichambres françaises de l'immigration, les Centres de rétention administrative ont enfermé 43 746 personnes en 2012*, avant de les expulser. Usant du droit de visite des personnes "retenues", des bénévoles de la Cimade sont allés à la rencontre de sans-papiers au CRA de Rennes et témoignent. Les récits de ces visites sont à découvrir dans les "Capsules de rétention" diffusées sur Jet fm et sur Terri(s)toires dans le feuilleton "Migrants et militants".

    Lire la suite...
  • Immigration : la chance qui ne sourit pas
    Immigration : la chance qui ne sourit pas

    Sans-papiers. Voilà comment on appelle ceux qui sont retenus ici, au Centre de rétention administrative de Rennes. Armelle, accompagnée d'une autre bénévole de la Cimade, rend visite à l'un d'entre eux, un Tunisien qui a tenté sa chance en France. Sous couvert d'anonymat, le jeune homme raconte son arrestation, sa vie au centre de rétention, ses désillusions. Armelle a une demi-heure montre en main pour recueillir son témoignage. Découvrez le deuxième épisode du feuilleton "Migrants et militants" sur Terri(s)toires, avec ce texte également diffusé sur Jet fm dans "Capsules de rétention".

    Lire la suite...
  • A comme Ali, B comme Bagarre, C comme Clandestin
    A comme Ali, B comme Bagarre, C comme Clandestin

    Il n'y a pas assez de lettres dans l'alphabet pour décrire la crainte d'une expulsion. En 2012, près de 250 000 personnes se sont vu refuser le droit d'asile, selon les chiffres de la Cimade. 12 % de plus que l'année précédente. Comme Ali, des migrants se voient chaque année enfermés en Centres de rétention administrative (CRA), en attendant de savoir s'ils pourront rester ou non sur le sol français.

    Lire la suite...
  • "Vous êtes donc maintenu en rétention"

    Centre de rétention de Saint-Jacques-de-la-Lande, à côté de Rennes. Brice Camara garde le silence. Sous l’œil interrogateur de Cyrille, bénévole de la Cimade, il finira par parler. Parler de son expérience de la justice française, de sa rancœur, de son désespoir. Un témoignage poignant, raconté avec beaucoup d'humanité par la militante.

    Lire la suite...
  • Rétention : "Ne peut-on pas voir, ou ne veut-on pas voir ?"
    Rétention  :

    Retour au centre de rétention de Saint-Jacques-de-la-Lande. Accompagnée de deux autres bénévoles, Cyrille, bénévole de la Cimade, raconte ses souvenirs, transmet des bribes de témoignages, romance son irruption au cœur du Centre de rétention administrative.

    Lire la suite...
  • "Le centre de rétention, c'est un sacrifice"

    Claire L., 26 ans, militante de la Cimade, découvre le Centre de rétention administrative de Rennes. En dialoguant avec "Monsieur F.", elle découvre aussi le quotidien d'un retenu. Témoignage surprenant d'un sans-papiers qui ne cherche pas à en obtenir, et auquel on ne trouve pas de pays d'origine

    Lire la suite...

  • Capucine Saez - Journaliste
    Capucine Saez - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...