Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Nos partenaires

    Place du Bouffay, à Nantes, une Nuit dehors a été organisée en soutien aux sans-abris, SDF et migrants. Soupes populaires, braseros et accordéons : la soirée a été aussi festive que solidaire.

    Crise économique, crise immobilière. Ces facteurs favorisent une nouvelle forme d'investissement : l'achat groupé de biens entre amis. Comment ça fonctionne et pourquoi ça marche ? Décryptage d'un phénomène en expansion à travers l'exemple de deux groupes d'amis qui ont acheté un appartement à Nantes et un bateau dans le golfe du Morbihan.

    Des légumes frais vendus pas cher par des skinheads d'extrême gauche... non, ce n'est pas un acte de propagande posthume du Petit père des peuples, mais une initiative militante plutôt étonnante. Créée en 2012, l'association Naoned Rude Family propose des solutions d'entraides alternatives auprès des publics fragilisés ou précaires. Un projet stakhanoviste qui s'exprime par des initiatives concrètes tant culturelles qu'éducatives ou encore marchandes. Nous avons rencontré ses bénévoles rude boys lors du Marché Droit, cheval de bataille de l'association qui vise à garantir une nourriture de qualité aux plus démunis.

    L'été, les "marronniers" de la presse fleurissent plus que jamais... Et comme chaque année, Ouest-France va nous dispenser des conseils de prévention santé/sécurité pour connaître des vacances durables, tout en restant vivant... À notre tour de vous inculquer quelques éléments de prudence !

    Partenaires projets / ESS

    Interlude restaurant

    Interlude est un restaurant solidaire d'insertion par le travail situé à Nantes. Le restaurant valorise les cultures du monde, les artistes locaux et l'ESS à travers des événements et partenariats.

    On conviendra que ce n’est guère original en cette période que d’adresser des vœux. Aussi cette chronique volontiers innovante ne va en délivrer cette année qu’au plus méritant de la région. Passage en revue du palmarès et révélation du gagnant...

    Des bains publics de Nantes, on aperçoit d’abord la haute cheminée de brique qui fume, hiver comme été, en face de la gare routière. Fondés il y a 150 ans, dans le cadre des grandes politiques hygiénistes du XIXe siècle, ces bains-douches sont les plus anciens de France encore en activité. La plupart des usagers de ce service public n'ont que cet endroit pour se laver. Signe des temps : en dix ans, sa fréquentation a plus que doublé.

    Laurence Moulin, fondatrice d'Aboneobio.com

    Contre mauvaise fortune bio cœur

    Concept novateur, produits de qualité et communauté enthousiaste, Laurence Moulin, 43 ans, pouvait croire à la réussite d'aboneobio.com. Mais plus de trois ans après son lancement, le site n'a pas assez de clics pour un déclic, et la petite entreprise connaît la crise. Regrettable.

    La 14e fête de la librairie indépendante, qui s’est déroulée le samedi 28 avril, est pour les libraires indépendants l’occasion de mettre en avant les spécificités et les valeurs de leur métier. Pourtant, cette année, la fête avait un petit goût amer. La faute à quoi ? Sans doute à cette petite goutte de TVA que le gouvernement a laissé tomber le 1er avril dernier dans la vaste marmite littéraire de la profession. (par Daniel Cousinard)

    enfant, mer M. Hollande parle d'imposer à 75 % les revenus au-delà d'un million d'euros, et l'on pense déjà à un exode massif des plus riches d'entre nous. Des carcasses fumantes d'Audi A8 et de Maserati sur les bas-côtés, des quignons de pain Poilâne et quelques tranches de jambon Serrano emportés à la va-vite au fond d'un sac Vuitton. Des camées écrasés sous les sabots de pur-sangs arabes terrifiés, une table de pique-nique improvisée au dos d'un Matisse, des fauteuils en cachemire, chanvre, soie et laine d'agneau éventrés, une liasse de billets servant à allumer un feu de camp devant les portes closes du Negresco. Des images insoutenables qui nous rappellent les pires heures de notre histoire. Immersion dans le quotidien de ceux qui doivent partir.