Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Nos partenaires

    L’émission "Les Extraordinaires" de TF1 a fait un carton (24 % de parts de marché) le 6 mars dernier. Trois candidats sur huit étaient issus de l’Ouest, voire même une "humoriste" invitée d’origine nantaise, Caroline Vigneaux. Le vainqueur est un Rennais qui (pour résumer) a rempli un carré magique de 64 cases façon sudoku compliqué de jeu d'échec. Surfant sur l’engouement, cette chronique a d’autres phénomènes à proposer qui, dans le coin, n’attendent que d’être peopolisés…

    Fondations : tournez mécènes ! - ép. 3

    En prison pour mineurs, joies et colères en couleurs

    Changer de regard grâce à l'art. Depuis trois ans, l'Établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) d'Orvault (44) accueille, sur le pôle santé, une activité d'expression picturale. À travers la peinture, les jeunes détenus livrent plus librement leurs angoisses, leur mal-être et leur colère. Ces temps de soins ont notamment pour objectif de prévenir les suicides, problème numéro 1 des EPM. L'initiative est soutenue par la Fondation de France*.