Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Nos partenaires

    

    Expositions photo et mégalithes

    À Carnac et Locmariaquer, les pierres bougent encore

    À Carnac et Locmariaquer, les pierres bougent encore - © Cernnunos, Julien Danielo

    Depuis le début de l’été, deux expositions photographiques apportent un éclairage nouveau sur les sites mégalithiques morbihannais. À Locmariaquer, des clichés anciens rappellent le passé récent des mégalithes. À Carnac, les travaux de Julien Danielo et d’Olivier Hamery plongent le visiteur dans un univers fantasmagorique.

    Il y a de cela 6 500 ans, l’homme néolithique dressait sur les terres de Locmariaquer un menhir haut de 20,60 mètres et lourd de 280 tonnes. Un siècle plus tard, il était mis à terre et brisé en quatre. Il a depuis traversé les temps. Ce mégalithe, le plus imposant que l’on n’ait jamais recensé, est aujourd’hui connu sous le nom de Grand menhir brisé. Il côtoie, dans cette commune voisine de Carnac, la table des marchands, les Pierres plates, le Mané ruthual ou le Mané lud.

    © Ministère de la culture et de la communication, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine

    © spectre, Olivier Hamery

    © spectre, Olivier Hamery

    À Locmariaquer, l’exposition Mémoires de pierres rassemble des clichés anciens témoignant de l’évolution récente des mégalithes. © Ministère de la Culture et de la Communication, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine.

    Ces colosses de pierres immémoriaux semblent immuables. Les clichés anciens nous prouvent pourtant le contraire, rappelant que les travaux de restauration des 19e et 20e siècles ont sensiblement modifié l’apparence de ces monuments. Jusqu’au printemps 2016, des reproductions de ces clichés, issus des fonds des archives départementales (Morbihan et Côtes d’Armor) ou municipales (Lorient), du Musée de Bretagne (Rennes) ou de la Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine (Paris), sont rassemblées à Locmariaquer dans l’exposition Mémoires de pierres. Le témoignage iconographique est enrichi des textes de Serge Cassen, directeur de recherche au CNRS et spécialiste du néolithique.

    Pierres de légende

    À Carnac aussi, les mégalithes se donnent à voir sous un jour nouveau. Cette fois, ce n’est pas l’histoire qui est convoquée, mais l’imaginaire. Dolmens et menhirs sont en effet sujets aux légendes, aux croyances, aux superstitions. En résidence dans le golfe du Morbihan depuis l’été 2014, les photographes Julien Danielo et Olivier Hamery proposent deux approches complémentaires sur la question dans l’exposition Pierres de légendes.

    Un collectif d’auteurs met là-aussi des mots sur ces images, où il est question de fées, de korrigans, de fantasmes astronomiques ou de légende arthurienne. L’exposition sera en place jusqu'en mai 2016. Cet été, les visiteurs pourront profiter de leur visite pour découvrir une autre interprétation des mégalithes avec "Skedanoz", la mise en lumière des pierres, en juillet, et des soirées contes en août.

    © cmn

    © cmn

    © cmn

    Vue de l’exposition Pierres de légendes. © cmn

     

    Infos Pratiques

    • Site de Locmariaquer

    Ouvert toute l’année.

    Horaires : de 10 à 19 heures en juillet et août, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 15 de septembre à avril, et de 10 h à 18 h en mai et juin. Fermé le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

    Plein tarif : 5,50 €, tarif réduit : 4,50 €.

    Gratuit pour les moins de 18 ans et les 18-25 ans ressortissants de l’UE ou résidents réguliers sur le territoire français.

    Exposition comprise dans le prix d’entrée.

     

    • Site de Carnac

    Ouvert toute l’année.

    Horaires : de 9 h à 20 h en juillet et août, de 10 h à 17 h de septembre à avril, et de 9 h à 19 h en mai et juin. Fermé le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

    Plein tarif : 6 €, tarif réduit : 5 €, publics spécifiques : 4 €. Gratuit pour les moins de 18 ans.

    Exposition gratuite dans la maison des mégalithes.

    Skedanoz : chaque jeudi et vendredi du mois de juillet, à partir de 21 h (8 €/3 €).

    Soirées contes : Les 6, 13 et 20 août, à partir de 20 h 30 (8€/3€).

    Jean-Sébastien Moizan - Journaliste
    Jean-Sébastien Moizan - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...