Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Nos partenaires

    

    Des financeurs pour la 1675, bière bretonne et solidaire

    Gaël Roblin, patron du 1675. Gaël Roblin, patron du 1675.

    La bière bretonne 1675 sera bientôt une réalité grâce à l'appel de fonds lancé sur le site web KissKissBankBank. Un projet porté par Gaël Roblin, militant de la cause bretonne et patron du bar rennais le 1675.

    Dans le quartier de Rennes qui était au cœur de l'insurrection de 1675, plus connue sous le nom de "révolte du papier timbré" ou encore de "révolte des Bonnets rouges" (déjà !), Gaël Roblin a ouvert il y a un an le 1675. Ce bar pas comme les autres, aussi resto et bouquiniste, distribue des produits locaux fabriqués sur le territoire et dans des entreprises respectueuses de leurs salariés.

    Prochaine étape : diffuser une bière brassée par Tri Martolod, scop basée à Concarneau, dans des bouteilles estampillées 1675. Pour que le projet devienne réalité, Gaël, farouche défenseur de l'identité bretonne, a lancé un appel de fonds sur le site de crowdfunding KissKissBankBank. L'objectif permettant de produire 2 000 bouteilles a été atteint avant la date butoir fixée à aujourd'hui. Si les dons continuent d'affluer, "nous envisageons de financer un brassin spécifique 1675", a précisé Gaël Roblin. La marque, elle, est déjà déposée auprès de l'Inpi.

    logo 1675.

     

    Pour en savoir plus :

    kisskissbankbank.com/biere-1675

    facebook.com/44rueLegraverand

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Isabelle Doat - Journaliste
    Isabelle Doat - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...