Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Nos partenaires

    

    Nantes et Rennes : We Do Good, financement participatif et responsable

    De gauche à droite : Emilien, Marlène, Adrian, Jean David De gauche à droite : Emilien, Marlène, Adrian, Jean David - © We Do Good

    Six jeunes entrepreneurs, dont trois anciens diplômés d'Audencia Nantes ont créé en 2013 à Rennes la startup We Do Good, une plateforme de financement participatif (crowdfunding). Encore une ? Oui, mais pas comme les autres. Plutôt que de faire un don ou un prêt, les internautes investissent dans les projets à fort impact sociétal.

    Il ne s'agit pas d'une énième plateforme de crowdfunding. We Do Good a deux particularités. D'abord, il s'agit d'une jeune pousse bretonne, née à Rennes il y a deux ans. Ensuite, plutôt que de faire un don ou un prêt, elle propose aux internautes d’investir dans des projets, ce qui leur permet de s’impliquer dans l’aventure de manière plus durable et d'espérer d’éventuels retours sur investissement. Car la particularité de cette plateforme, c'est qu'elle propose un financement par avance sur chiffre d'affaire. Concrètement, les internautes investissent dans le projet et ils reçoivent en échange une partie du chiffre d'affaire. Ils partagent ainsi les bénéfices et les risques avec le porteur de projet.

    "Chaque citoyen peut investir à partir de 10 . Il s’agit donc d’une logique de création de valeur partagée, autant économique que sociétale, pour un impact positif !", expliquent les membres de We Do Good, pour la plupart diplômés de l'école de commerce nantaise Audencia*.

    Soutenir des projets utiles

    L'équipe de We Do Good, à Nantes. © We Do Good

    Car la plateforme ne soutient pas n'importe quelles initiatives : elle est dédiée aux projets utiles à la société, liés au développement durable et à l'économie sociale et solidaire. "Nous pré-sélectionnons les projets et nous les soumettons aux votes des internautes avant qu'ils ne soient mis en collecte ", expliquent les cofondateurs.

    La plateforme a notamment contribué au financement d'un projet d'éco-pâturage pour des brebis affectées à l'entretien des espaces verts, et au lancement d'un site de référencement de la coiffure naturelle : Mon Coiffeur Bio. Installée depuis plusieurs mois à Nantes dans l'incubateur d'entreprises Symbiose d'Audencia-Centrale-Ensa, la startup We Do Good fait partie du réseau des Ecossolies à Nantes et vient de rejoindre Atlantic 2.0, le réseau des acteurs du web et de l’innovation numérique dans les Pays de la Loire. De quoi faire exploser les projets responsables partout dans le Grand Ouest.

     

    En savoir plus : www.wedogood.co

     

    © We do good

     

    Pauline Jahan - Journaliste
    Pauline Jahan - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...